Ecoutez Radio Sputnik
    New Horizons

    New Horizons: 10 ans de grandes découvertes spatiales

    © REUTERS / Science@NASA/Handout
    Sci-tech
    URL courte
    0 82
    S'abonner

    A l'heure actuelle, la sonde New Horizons se trouve à environ 200 millions de kilomètres de Pluton et à plus de 5 milliards de kilomètres de la Terre.

    Montagnes, glace, dunes et ciel bleu… Qu'avons-nous appris sur Pluton grâce à la sonde New Horizons et où se rendra-t-elle après avoir visité la planète naine?

    Lancée le 19 janvier 2006 pour étudier Pluton, la sonde spatiale New Horizons a permis dès l'automne à l'Union astronomique internationale de changer le statut de Pluton pour le faire passer de celui de planète à planète naine. En effet, elle s'avère être seulement une composante de la ceinture de Kuiper — une région située derrière l'orbite de Neptune "peuplée" de petits corps célestes.

    L'été dernier, New Horizons est arrivée à destination pour voler à une dizaine de milliers de kilomètres seulement de Pluton. La visite de la sonde a permis de mesurer la planète naine et de lui attribuer définitivement le statut de plus grand objet de la ceinture de Kuiper à l'heure actuelle. Pluton, d'un diamètre de 2.370 km (+/- 2 km), devance de peu le deuxième plus grand objet de la ceinture: la planète naine Eris d'un diamètre de 2.326 km (+/- 12 km).

    Grâce à la sonde New Horizons nous savons désormais qu'il existe sur Pluton une large plaine glaciaire baptisée Spoutnik, dont la naissance remonte à moins de 100 millions d'années. Cette jeunesse signifie que des processus actifs sont à l'œuvre dans les profondeurs de Pluton. De plus, les photos de New Horizons montrent qu'une couche de glace coule lentement à la surface de la planète naine, composée de gaz volatiles (méthane, azote, oxyde de carbone) et d'eau. De la glace liquide a également été découverte sur deux des cinq satellites de Pluton: Hydre et Nix.

    Sur un autre satellite de Pluton, Charon, la sonde a découvert des chaînes de montagne culminant à 4.000 mètres et des dunes. Sur la Terre, les dunes sont formées par le vent. Cependant, l'atmosphère de Pluton est infime (la pression atmosphérique est 100.000 fois inférieure à celle de la Terre) et ne peut donc être le théâtre de vents forts.

    Les chercheurs pensent donc qu'à une époque, l'atmosphère de Pluton était plus dense. Cependant, les brouillards qui recouvrent aujourd'hui Pluton suffisent pour que le ciel de la planète soit bleu. La lumière du Soleil qui passe à travers l'atmosphère se disperse de la même manière que sur Terre.

    Actuellement, New Horizons se trouve à environ 200 millions de kilomètres de Pluton et à plus de 5 milliards de kilomètres de la Terre. Les données qu'elle recueille, notamment les photos prises pendant l'approche de Pluton, seront transmises par la sonde vers la Terre jusqu'à la fin de l'année. Mais elle a déjà un nouvel objectif: un objet de la ceinture de Kuiper nommé 2014 MU69.

    2014 MU69 se trouve à plus de 1,5 milliard de kilomètres de Pluton. Il a été découvert par le télescope Hubble en 2014 et choisi en tant que nouvelle destination de New Horizons comme étant le plus économique du point de vue de la consommation de combustible.

    Selon la théorie répandue de la formation du Système solaire, il se serait formé à partir d'un nuage de poussière et de gaz lors d'un processus commencé il y a 4,6 milliards d'années. Avec d'autres objets de la ceinture de Kuiper, il contient la substance originelle conservée depuis la formation du Système solaire sous forme pratiquement intacte. Les chercheurs supposent également que des objets relativement petits similaires à 2014 MU69, dont la taille est d'environ 45 km de diamètre, ont servi de "parpaings de construction" pour les planètes naines comme Pluton, Eris ou encore Makémaké.

    Les observations de la sonde New Horizons permettront d'établir la carte de la surface de 2014 MU69 et de tirer des conclusions sur sa formation et son évolution, de mesurer la température en surface, de découvrir sa composition et de calculer sa masse. De plus, la sonde recherchera des traces de processus actifs sur le corps céleste, par exemple s'il a une aigrette — un nuage de poussière et de gaz semblable à ceux qui entourent les comètes. Une aigrette se forme en effet à partir d'une substance du noyau de la comète qui s'évapore sous l'effet de la chaleur solaire.

    En route vers 2014 MU69, la sonde photographiera encore une vingtaine d'objets de la ceinture de Kuiper. Ces images ne permettront pas de distinguer les détails des corps célestes, mais donneront la possibilité de juger des propriétés de leur surface en fonction de l'intensité de leur reflet. Les chercheurs comptent également apprendre de cette manière si ces objets ont des satellites, ce qui est impossible à déterminer depuis la Terre.

    Les spécialistes estiment que 2014 MU69 sera visible par la sonde New Horizons en octobre 2018, qu'elle arrivera à destination en janvier 2019 et pourrait même s'en approcher davantage par rapport à Pluton.

    Lire aussi:

    La NASA a découvert des "jardins suspendus" sur Pluton
    La NASA dévoile les "terres perdues" de Pluton
    Un astéroïde situé au-delà de l'orbite de Pluton se fait prendre en photo
    La NASA montre des phases de rotation de Pluton et de Charon
    Tags:
    découverte, espace, New Horizons, Charon, ceinture de Kuiper, Pluton, Terre, Système solaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik