Ecoutez Radio Sputnik
    Boissons alcoolisées

    Un nouveau danger de l'alcool mis en évidence par une étude

    © Sputnik . Maksim Blinov
    Sci-tech
    URL courte
    171

    Selon une nouvelle étude scientifique, près de 60% des cas de démence précoce enregistrés en France sont liés à la consommation quotidienne d'une quantité d'éthanol comprise entre 40 et 60 grammes.

    Une équipe internationale de chercheurs a établi qu'une consommation élevée d'alcool augmentait le risque de déclenchement précoce de la démence, selon une étude publiée dans la revue Lancet.

    Ayant analysé près de 60.000 cas de démence précoce enregistrés en France, les chercheurs ont conclu que 57% de tous les cas étudiés étaient liés à la consommation quotidienne d'au moins 60 grammes d'éthanol chez les hommes et de 40 grammes chez les femmes.

    «La consommation abusive d'alcool et les troubles qui y sont liés sont les facteurs de risque les plus importants pour la démence, et surtout pour les types de démence qui commencent à se développer avant l'âge de 65 ans et débouchent sur la mort prématurée», indique l'un des auteurs de l'étude, Jürgen Rehm du Centre canadien de toxicomanie et de santé mentale (CAMH).

    D'après lui, l'abus d'alcool réduit l'espérance de vie de plus de 20 ans en moyenne, tandis que la démence figure parmi les principales causes de la mort des personnes qui souffrent de l'alcoolisme.

    Dans le même temps, le tabagisme, la pression artérielle élevée, le diabète, les dépressions, la perte auditive ainsi que le faible niveau de formation comptent également parmi les facteurs de risque du déclenchement de la démence, soulignent les chercheurs.

    Or, selon une autre étude publiée récemment, la consommation quotidienne d'environ deux verres de vin ou de bière réduit le risque de mort prématurée.

    Lire aussi:

    Un lien entre la vie en couple et la démence révélé
    Le danger inattendu d’un poids insuffisant révélé
    Une consommation modérée d'alcool est-elle vraiment bénéfique?
    Tags:
    santé, démence, alcool, Centre canadien de toxicomanie et de santé mentale (CAMH)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik