Sci-tech
URL courte
12211
S'abonner

Des spécialistes de l’École de santé publique de l'université Harvard ont déclaré que manger un œuf par jour ne présentait aucun risque pour le système cardio-vasculaire.

Les études concernant l’influence des œufs sur le fonctionnement du cœur semblent suivre le mouvement d’une balle de ping-pong: ils sont considérés comme mauvais, puis bons, et de nouveau mauvais pour le système cardio-vasculaire. Des scientifiques de l'université Harvard ont réalisé une nouvelle expérience dont les résultats ont été publiés dans CNN Health.

«Une consommation modérée, jusqu'à un œuf par jour, n'est pas associée à un risque accru de maladies cardiovasculaires», a affirmé Frank Hu, auteur de l'étude et dirigeant du département de nutrition à l’École de santé publique de l'université.

L'équipe a analysé le suivi de 215.000 personnes sur une période de 34 ans. Tous les participants ont été interrogés sur leurs habitudes de consommation d'œufs et la plupart ont déclaré qu'ils en mangeaient entre un et cinq par semaine. Les experts ont cherché à savoir si un telle alimentation avait augmenté leur risque de crise cardiaque ou de maladie coronarienne.

La seule association entre une consommation plus élevée d'œufs et un AVC a été relevée pour les personnes atteintes de diabète de type 2, un lien déjà identifié dans les études précédentes.

Et si l’on mange plus d'un œuf par jour?

Les chercheurs se sont également demandé ce qui arriverait à ceux qui dépasseraient un œuf par jour.

«En moyenne, la plupart des gens ne mangent pas plus d'un œuf par jour, a affirmé Frank Hu. Ils peuvent avaler deux œufs au petit-déjeuner, mais d’habitude seulement deux ou trois fois par semaine. Ce qui fait que la consommation moyenne est en réalité inférieure à un œuf par jour.»

L’équipe a également fait une méta-analyse d'études en Europe, en Asie et aux États-Unis pour examiner la consommation d'œufs de 1,7 million de personnes.

Il s’est avéré que manger un œuf par jour n'avait pas d'impact négatif sur la santé du cœur. Nouvelle intéressante: une consommation modérée d'œufs était associée à un risque légèrement inférieur de maladie cardiaque dans les populations asiatiques peut-être en raison des traditions de la cuisine locale qui recommande d’incorporer les œufs dans les recettes plutôt que de les manger séparément, a estimé Frank Hu.

Mais «lorsque nous faisons des recommandations sur la consommation d'œufs, les conditions métaboliques et les conditions de santé doivent également être prises en compte», ajoutent les experts.

Lire aussi:

La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
Voici quand la France pourrait faire face à une deuxième vague de Covid-19, selon des chercheurs
Tags:
étude, science, consommation, œuf
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook