Sci-tech
URL courte
165
S'abonner

Un robot à quatre pattes a patrouillé à titre d’essai dans un parc de Singapour pour rappeler les gestes barrières aux promeneurs. Prénommé «Spot», il diffuse des messages enregistrés et est équipé de caméras pour détecter ceux qui ne respectent pas les distances de sécurité.

La scène est digne d’une dystopie futuriste mais elle s’est bien déroulée ce vendredi dans le parc Bishan-Ang Mo Kio de Singapour. Un robot semblable à un chien y a patrouillé pour rappeler aux gens de rester éloignés les uns des autres, dans le contexte de l’épidémie de coronavirus.

Il s’agissait d’un test mené conjointement par le conseil des parcs nationaux (NParks) et le groupe digital gouvernemental (SNDGG) qui pourrait mener à déployer davantage de robots mobiles dans les lieux publics. Le robot, «Spot», servira à faire respecter les distances de sécurité dans les parcs, jardins et réserves naturelles gérés par l’État, a rapporté le Strait Times.

Il est équipé de caméras et d’un logiciel développé par le gouvernement qui analyse les vidéos et estime le nombre de visiteurs. Le robot ne pourra cependant pas servir à suivre ou identifier des individus spécifiques ou à collecter des données personnelles, ont assuré les autorités. Il diffuse également des messages enregistrés sur le respect des gestes barrières.

Un robot de Boston Dynamics

Ce chien robot a initialement été développé par Boston Dynamics. Ses pattes le rendent capable de franchir de nombreux obstacles, contrairement à ceux équipés de roues. Il est ainsi plus adapté à différents terrains, et donc aux parcs.

L’agence gouvernementale de Singapour pour le digital (GovTech) l’a équipé de plusieurs fonctions comme le contrôle à distance, la cartographie 3D et d’autres opérations semi-autonomes. Il permet de réduire le personnel de sécurité, ce qui contribue à réduire les contacts et le risque d’exposition au coronavirus, a conclu le Strait Times.

Les espaces verts de la cité-État sont également équipés d’une trentaine de drones pour surveiller le nombre de promeneurs, et pourraient travailler en tandem avec le chien robot si le test s’avère concluant. Le SNDGG étudiera la potentielle utilisation de ce système pour d’autres opérations liées au Covid-19 dans différents secteurs.

Lire aussi:

Édouard Philippe invite Sarkozy à un déjeuner en pleine rumeur de remaniement, selon L’Express
«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Traitée d’«Arabe de service», la policière syndicaliste Linda Kebbab porte plainte contre le «journaliste» Taha Bouhafs
Tags:
Covid-19, déconfinement, parc, surveillance, Singapour, Boston Dynamics, robot, chiens
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook