Sci-tech
URL courte
4333
S'abonner

La fusée porteuse chinoise Longue Marche 2D, qui a décollé dimanche 31 mai depuis la Base de lancement de Xichang, a envoyé dans l’espace deux appareils d’expérimentation de nouvelles technologies.

Deux satellites chinois, qui seront utilisés principalement pour l'expérimentation de nouvelles technologies d'observation de la Terre, ont été mis avec succès en orbite dimanche 31 mai à l’aide de la fusée porteuse Longue Marche 2D, informe l’agence Chine nouvelle.

Destinée à transporter de petits satellites et capable de mettre plusieurs satellites en orbite en même temps, la fusée a été lancée à 4h13, heure de Pékin, depuis la Base de lancement de Xichang, dans la province chinoise du Sichuan, dans le sud-ouest du pays.

La charge utile de la fusée comprenait un satellite d’observation optique Gaofen-9 et un satellite HEAD-4. Le premier est capable de fournir des photographies avec une résolution d'environ un mètre et peut faire des relevés topographiques pour l’aménagement urbain ou pour la conception du réseau routier.

L’agence précise qu’il peut être également utilisé en cas de catastrophes et pour réaliser des projets dans le cadre de l’Initiative route et ceinture.

Le deuxième satellite a été développé par le groupe HEAD Aerospace Technology, basé à Pékin. Il peut collecter des informations en orbite, notamment sur les navires et les avions, et peut servir dans le domaine de l'Internet des objets.

Il s'agit de la 332e mission de la série des fusées porteuses Longue Marche.

Lire aussi:

La DCA syrienne repousse une attaque de missiles au-dessus de Damas, selon Sana
«J’ai déjà fait barrage, cette fois c’est fini»: la Une de Libération sur le RN indigne la majorité
«Ils ont été lynchés»: deux policiers agressés lors d’une intervention près d’Agen
Téhéran refuse de discuter l'accord nucléaire avec les USA et l'UE
Tags:
espace, Chine, Longue marche (Changzheng), fusée
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook