Sci-tech
URL courte
Par
311041
S'abonner

L’Union américaine de géophysique a présenté ses excuses aux chercheurs russes. Prétextant les «sanctions» imposées contre la Russie, une revue scientifique de cette organisation avait refusé de considérer leur article.

Après leur avoir refusé la publication d’un article en raison des sanctions antirusses, l’Union américaine de géophysique (AGU) s’est excusée auprès des scientifiques de l’Académie des sciences de Russie. Elle invite les auteurs à de nouveau présenter leur requête, a appris Sputnik auprès de cette organisation.

«Après une analyse détaillée du processus qu’a suivi le manuscrit, nous avons constaté avoir fait une erreur en concluant que l’article ne pouvait pas être considéré en raison des sanctions. Nous présentons nos excuses aux auteurs», indique l’AGU en réponse à une demande de commentaire. 

Une décision inattendue

La veille, une lettre de l’Institut de physique appliquée de l’Académie russe des sciences notifiait que l’AGU avait rejeté sa demande d’examen de l’article «Nouveau lien entre El Nino – oscillation australe et l’électricité atmosphérique» en vue de sa publication dans sa revue. Un refus justifié par l’impossibilité de considérer les travaux scientifiques car financés par le gouvernement de la Russie, laquelle fait l’objet de sanctions.

«Surpris», le directeur de l’académie avait tout de suite voulu s’expliquer avec son homologue américain.

Après avoir révisé sa décision, l’AGU invite désormais les auteurs à présenter à nouveau leur article à la rédaction de la revue ou à d’autres revues de l’AGU. L’article sera examiné au même titre que les autres requêtes et la décision concernant sa publication ou son rejet sera prise uniquement en fonction de sa valeur scientifique, assure l’organisation. 

Lire aussi:

«Vous allez voir en 2021, l’islam, on va tous vous tuer»: le passager ivre d’un tram interpellé à Montpellier
Migrants délogés: Rémy Buisine «pris à la gorge» par un policier, Darmanin évoque des «images choquantes» – vidéos
Un destroyer américain viole la frontière russe près de Vladivostok
Tags:
Russie, États-Unis, science, sanctions antirusses
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook