Sci-tech
URL courte
Par
162
S'abonner

L’étude parue le 4 novembre 2020 dans Nature aurait livré un élément de réponse quant à l’origine des sursauts radio rapides reçus depuis l’espace, jusqu’ici auréolés de mystère. Au cours de leurs nombreuses observations, des chercheurs canadiens ont établi un lien entre l’activité du magnétar et le sursaut.

Les sursauts radio rapides (ou fast radio bursts, FRB), venant de l’espace, intriguent toujours les astronomes. Si auparavant certains considéraient leur origine comme exotique ou même mystérieuse, de nouvelles observations, publiées ce mercredi 4 novembre dans la revue Nature, démontrent que la source en est un magnétar, une étoile à neutrons avec un champ magnétique particulièrement intense.

Que sont les sursauts radio rapides?

Il y a treize ans, en 2007, un groupe d’astronomes dirigé par Duncan Lorimer a fait l’étonnante découverte d’un signal puissant court, baptisé «sursaut radio rapide», un genre de petite étoile très brillante. Ce sont en fait des flashs d'ondes radio d'une durée de quelques millisecondes.

Depuis lors, des dizaines ont été captés, leur origine demeurant inexpliquée. Pourtant, des observations récentes ont dégagé l’environnement dans lequel ils se produisent.

Cadavre d’étoile

Le 27 avril, une équipe d’astronomes au Canada a capté des émissions de rayons X et gamma en provenance du magnétar SGR 1935+2154. Ces objets sont des cadavres d’étoiles. Quand une étoile meurt, elle explose parfois en une supernova et se transforme en une étoile à neutron, qui se dote parfois d’un gigantesque champ magnétique émettant des sursauts de rayons X et gamma. Une véritable «tempête qui a fait rage pendant des heures», rapporte Libération. C’est ainsi que les astronomes ont établi le lien entre l’activité du magnétar et le sursaut.

C’est la première fois qu’un sursaut radio rapide est repéré dans notre galaxie. Les autres été trop lointains pour qu’en soit détectée l’origine, à des millions ou même milliards d’années-lumière.

«On a calculé qu’un sursaut aussi intense venant d’une autre galaxie serait impossible à différencier de certains FRB. Donc ça donne vraiment du poids à la théorie suggérant que les magnétars pourraient se cacher derrière certains FRB», avance Pragya Chawla, doctorante à l’université McGill, co-autrice de l’étude publiée dans Nature.

Bien que ce soit une grande avancée pour l’astrophysique, ces sursauts sont toujours entourés d’énigmes. Reste maintenant à comprendre comment un magnétar produit un sursaut radio et à en observer d’autres.

Lire aussi:

Au moins deux morts et plus d'une dizaine de blessés en Allemagne où une voiture a heurté des piétons - images
Macron indique à quelle période aura lieu la première campagne de vaccination en France
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Tags:
rayonnement gamma, étude, origine, Canada, sursauts radio rapides (FRB), espace
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook