Sci-tech
URL courte
Par
433
S'abonner

Les données de la sonde spatiale Mars Atmosphere and Volatile Evolution de la NASA (MAVEN) suggèrent aux chercheurs américains un lien entre les tempêtes de poussière et la disparition de l'eau autrefois abondante sur la surface martienne. Les résultats de leur étude ont été publiés dans la revue Science.

Des chercheurs américains avancent une raison probable de la disparition de l'eau de la surface de Mars.

Dans leur étude publiée dans la revue Science, ils indiquent que Mars était autrefois une planète humide qui a perdu la majeure partie de son eau suite à des réactions qui produisent de l'hydrogène, lequel s'échappe de la haute atmosphère dans l'espace.

Les chercheurs ont utilisé les données de la sonde spatiale Mars Atmosphere and Volatile Evolution pour étudier comment l'eau est transportée vers la haute atmosphère puis convertie en hydrogène.

Les tempêtes de poussière

Ils ont constaté que ce processus a lieu pendant les tempêtes de poussière. La modélisation photochimique montre que ce processus détermine la perte actuelle d'eau de Mars et influence l'évolution de son climat.

Selon les scientifiques, dans les modèles standard, l'hydrogène moléculaire produit à partir d'eau de la basse atmosphère se diffuse dans la haute atmosphère où il est dissocié, produisant de l'hydrogène atomique qui s’échappe.

Grâce aux observations du spectromètre de masse à gaz neutre et ionique sur le vaisseau spatial Mars Atmosphere andVolatile Evolution, ils ont conclu que l'eau est transportée directement dans la haute atmosphère, puis dispersée par des ions pour produire de l'hydrogène atomique.

L'abondance d'eau dans la haute atmosphère varie selon les saisons. Elle atteint un sommet et augmente pendant les tempêtes de poussière.

«Nous estimons que ce transport d’eau est la raison qui domine concernant la perte actuelle d’hydrogène atomique et a influencé l’évolution du climat de Mars», exposent les chercheurs.

La présence d'eau confirmée par une météorite

Une autre étude publiée fin octobre dans Science Advances suggère que l'eau ait pu apparaître sur Mars bien avant que ne le pensaient les chercheurs grâce à une météorite retrouvée en 2012 dans le Sahara.

Des chercheurs ont analysé cette météorite datant d’il y a 4,4 milliards d'années et y ont décelé des traces d'eau.

Les scientifiques savaient que l’eau existait sur Mars il y a au moins 3,7 milliards d'années. Mais en analysant la composition minérale de la météorite en question, le professeur Takashi Mikouchi de l'université de Tokyo et son équipe ont déduit qu'elle y existait probablement bien avant, il y a environ 4,4 milliards d'années.

Lire aussi:

«Vous allez voir en 2021, l’islam, on va tous vous tuer»: le passager ivre d’un tram interpellé à Montpellier
Un destroyer américain viole la frontière russe près de Vladivostok
Migrants délogés: Rémy Buisine «pris à la gorge» par un policier, Darmanin évoque des «images choquantes» – vidéos
Tags:
étude, eau, Mars
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook