Sci-tech
URL courte
Par
131322
S'abonner

Une percée environnementale en Yakoutie? En 10 à 12 heures, 900 insectes étudiés par des scientifiques russes ont mangé 0,5 kilogramme de plastique. Une découverte qui va jusqu’à intéresser plusieurs entreprises privées.

Une équipe de biotechnologistes du projet Xenos, travaillant en Yakoutie (Sibérie occidentale), a découvert que les coléoptères de l'espèce Zophobas morio étaient capables de manger le plastique, relate le magazine National Geographic.

La découverte les a poussés à créer une mini-station portative destinée à recycler le plastique à l’aide de ces coléoptères. Cette boîte peut être installée au bureau ou au domicile.

Chacune est destinée à abriter près de 900 insectes, ce qui suffit pour une famille de trois à quatre personnes. Elle pourrait faire disparaître les sacs en plastique, les emballages en polystyrène, en mousse plastique et en polyéthylène, promettent les scientifiques.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от СахаКсенос (@xenos_ykt)

Lutter contre la pollution

Au cours de l’expérience, les chercheurs n’ont nourri les larves des coléoptères que de plastique puis les ont séchées. En utilisant la chromatographie en phase gazeuse, ils ont établi que les larves et leurs excréments ne contenaient guère de plastique. Celui-ci se désintègre en métabolites secondaires et en octacosane.

Ils ont aussi calculé que 100 coléoptères consommaient plus de 500 milligrammes de plastique en 10 à 12 heures.

Il existe 104 espèces capables d’en manger, dont des champignons et des bactéries, a expliqué au magazine Evgueni Popov, un membre du projet Xenos.

Éviter de produire des déchets

Selon lui, la mini-station est totalement sécurisée. Les écologistes peuvent déjà l’installer dans leur logement. «Si les insectes s’échappent, il sera possible de les retrouver dans un pot de fleurs», dit-il.

Plus de 50 familles et plusieurs entreprises privées se sont déjà intéressées à ces boîtes. L’objectif de l’équipe est, à terme, d’inventer une solution pour décomposer le plastique. Elle permettra d’éviter l’utilisation d’insectes à ces fins.

Sur leur compte Instagram, les jeunes chercheurs ont présenté deux variantes de mini-station «coléoptérique»: l’une fermée et l’autre transparente, ce qui permet d’observer le processus. Ils précisent que la température ambiante doit dépasser les 20°C pour que la digestion s’effectue plus rapidement.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от СахаКсенос (@xenos_ykt)

Lire aussi:

Le MoDem lâche LREM, l'Assemblée rejette le pass sanitaire
«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Covid et accident de laboratoire, ces «complotistes» qui avaient vu juste
Tags:
Iakoutie, coléoptère, recyclage
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook