Ecoutez Radio Sputnik
    Oups! Des soldats US interpellés en Corée du Sud avec des drogues pour 12 M USD

    Oups! Deux soldats US pris à trafiquer 12 M USD de crystal meth en Corée du Sud (Vidéo)

    © Pyeongtaek Branch Prosecutor's Office
    Société
    URL courte
    112113333

    Des boîtes de céréales et de snacks au miel littéralement bourrées de crystal meth, dont le prix atteindrait la coquette somme de 12 millions de dollars… Non, il ne s’agit pas de trafiquants de drogue chevronnés, loin de là. Tout simplement deux soldats de l’US Army pris en flagrant délit en Corée du Sud.

    Les Forces de l'ordre sud-coréennes affirment que deux soldats de l'Armée américaine, dont les troupes sont déployées en Corée du Sud, auraient fait passer clandestinement dans le pays environ 4 kg de methamphétamine depuis la Californie, par le biais des services postaux de l'US Army, écrit le journal Stars and Stripes.

    Dans le cadre de l'enquête lancée dans la foulée, la police a également interpellé deux citoyens sud-coréens, impliqués présument dans le trafic. Quatre autres Sud-Coréens et les membres de leurs familles résidant maintenant aux États-Unis pourraient aussi être de mèche, poursuit le journal.

    « L'un des militaires concernés a été inculpé, mais pas encore appréhendé, alors que l'autre a déjà été mis en détention provisoire. Les deux soldats ont 19 ans et font partie de la 2e Division d'infanterie. Ils démentent catégoriquement toutes les accusations portées contre eux », précisent les avocats sud-coréens en charge du dossier.

    Certaines informations donnent toutefois à penser que les soldats auraient pu agir pour le compte de tierces personnes, dont l'identité reste toujours à préciser. L'un des soldats, celui qui n'a pas encore été appréhendé, estime notamment avoir reçu de l'argent pour faire passer le lot, sans savoir ce qui se trouvaient exactement dans les boîtes de Reese's Puffs et de snacks au miel…

    À l'en croire, il a reçu les boîtes en question et les a fait passer à un autre soldat, qui devait à son tour fournir les drogues à un civil inconnu. Selon les enquêteurs, il n'est pas exclu que celui-ci ait envisagé de les distribuer par la suite à de tierces personnes.

    « Nous avons déniché une quantité impressionnante de drogues qu'on faisait passer par l'APO (service postal de l'Armée, ndlr). Le lot confisqué aurait pu couvrir les "besoins" d'environ 130 000 personnes », conclut le journal, citant le procureur général.

    L'enquête n'a fait que commencer. En attendant, le Pentagone se dit prêt à coopérer sur le dossier.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Trois tonnes de produits chimiques pour la fabrication de drogues confisquées en Allemagne et en Tchéquie
    La mort de Philip Seymour Hoffman due à un mélange de drogues
    Grande-Bretagne : lancement de l’émission « Drogues en direct : cannabis »
    Tags:
    drogue, délits, armée, États-Unis, Corée du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik