Société
URL courte
0 317
S'abonner

Après avoir acheté des billets d’avion frauduleux sur le compte Instagram Half Price, un couple dit avoir été interdit de voler à vie par la compagnie aérienne EasyJet qui les a traité «comme les plus grands criminels», écrit le Daily Mail.

Comme le veut la tradition, un couple de Liverpool s’apprêtaient à se rendre dans sa villa à Alicante, en Espagne. Mais cette fois, ils ont décidé d’acheter les billets d’avion sur le compte Instagram Half Price. Hélas, le voyage a été un échec, rapporte le Daily Mail.

Selon le couple, le jour du vol, ils ont tranquillement passé la douane et la sécurité. Le problème est survenu au moment d’embarquer à bord d’un avion de la compagnie aérienne EasyJet, dont des employés leur ont indiqué que les billets étaient frauduleux. Ils ont alors commencé à protester, avant d’être sortis de l’aéroport de force.

«Comme les plus grands criminels»

En outre, le couple a confié au Daily Mail qu’on leur a expliqué qu’ils ne pourraient plus jamais voyager à bord de cette compagnie.

«On nous a fait sentir comme les plus grands criminels. Nous nous sentons victimisés. C’est un ami qui m’a présenté cette entreprise et il l’avait déjà utilisée avec succès. Je me suis renseigné auprès de la société et leur ai demandé: "Comment obtenez-vous des billets moins chers?" et ils ont dit qu’ils les achetaient en vrac quand ils étaient proposés et ensuite les revendaient, ce que je ne pensais pas inhabituel», raconte le mari.

Par la suite, un porte-parole d’EasyJet a confirmé qu’un membre de son équipe client s’entretenait avec le couple en vue de régler le problème concernant cette interdiction de voler. Il a souligné que «la réservation de M.Rainford et de Mlle Rylance a été annulée après que le titulaire de la carte leur ait dit que la transaction était frauduleuse et que la réservation avait été remboursée».

Lire aussi:

L’Allemagne réagit aux menaces US contre le gazoduc Nord Stream 2
Alain Finkielkraut s’attaque à son tour à Didier Raoult
Trump menace de «fermer» les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets
Tags:
fraude, avion, billet, EasyJet
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook