Société
URL courte
552111
S'abonner

Des livres antisémites destinés aux enfants et publiés par les Nazis durant le troisième Reich ont fait l’objet d’une nouvelle édition traduite en plusieurs langues. Ils sont disponibles sur Amazon malgré les nombreuses indignations qui ont surgi sur les réseaux sociaux.

Deux livres pour enfants à caractère antisémite sont encore proposés par le géant américain de la vente en ligne, Amazon. Ils ont été traduits en plusieurs langues, dont l’anglais et le français. Ce sont les producteurs d’un documentaire sur Auschwitz destiné à la télévision britannique qui ont découvert par hasard que ces ouvrages étaient bel et bien disponibles. Ils en ont fait part au Daily Mail.

«Il est invraisemblable qu’Amazon vende des livres nazis destinés aux enfants, et il est consternant que de tels livres soient imprimés au Royaume-Uni», a déploré le producteur exécutif du documentaire, Sheldon Lazarus. «Je ne peux pas comprendre comment l’homme le plus riche du monde, Jeff Bezos [le PDG d’Amazon, ndlr] ne soit pas en mesure de contrôler ce qui est vendu sur le site de son entreprise», a-t-il souligné.

Des ouvrages ouvertement antisémites

Le premier livre «Der Giftpilz», traduit en français par «Le champignon vénéneux», avait été écrit en 1938 par Julius Streicher, un proche d’Adolf Hitler. Il avait créé Der Stürmer, un hebdomadaire antisémite qui avait largement participé à la propagande du régime nazi. Il a été condamné à mort lors du procès de Nuremberg en 1946 pour crime contre l’humanité, son livre comparant le Juif au «diable sous forme humaine, à un champignon vénéneux et à un meurtrier» étant utilisé comme preuve lors de son jugement.

Le second ouvrage a été publié pour la première fois en 1940 et a été écrit par Ernst Hiermer, un collègue de Streicher à l’édition de Der Stürmer. Intitulé «Der Pudelmopsdackelpinscher» ou «The Mongrel» en anglais (le chien errant), il compare les Juifs à des animaux nuisibles et dangereux comme les hyènes, les serpents et les sangsues et appelle ouvertement à les tuer.

Le 26 janvier, malgré les nombreux messages d’indignation adressés à Amazon et à Jeff Bezos sur les réseaux sociaux, le site n’a pas encore officiellement communiqué à ce sujet et les livres polémiques sont toujours disponibles.

Lire aussi:

Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Bill Clinton se fait masser par une accusatrice de Jeffrey Epstein sur des clichés de 2002 – photos
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Tags:
scandale, Juifs, nazis, antisémitisme, livre, Amazon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook