Société
URL courte
1718
S'abonner

Insidious ou Paranormal Activity, des films d’horreur qui en ont terrifié plus d’un, ou encore The Invisible Man ou The Hunt, qui doivent sortir prochainement, ont tous été produits par Jason Blum. Mais celui qui a particulièrement effrayé l’homme qui fait peur aux autres est intitulé Sinister.

Le producteur spécialisé dans le cinéma d'horreur Jason Blum a révélé lequel de ses propres films l’a particulièrement effrayé. Et même si certains pourraient penser que rien ne peut faire peur à Jason Blum, il s’avère que l’une des œuvres qu’il a produites l'a mis mal à l'aise.

«Lorsque vous vous occupez de production, vous êtes trop à l'intérieur du film pour avoir peur, a-t-il déclaré au Telegraph. Mais quand j'ai regardé Sinister, […] ça rend nerveux.»

À l’heure actuelle, Jason Blum est pris par trois films: The Invisible Man, Fantasy Island et The Hunt. La sortie de ce dernier a été annulée à la suite de deux fusillades aux États-Unis en 2019. Le studio n'a pas précisé si le long-métrage sortirait plus tard ou s'il serait diffusé sur une plate-forme de streaming, avaient fait savoir les médias.

Le film Sinister

Tourné en 2012 avec un budget de 3 millions de dollars, soit environ 2,6 millions d’euros, le film a généré 77,7 millions d’euros de recettes dans le monde et a connu une suite, sortie en 2015. Il met en vedette Ethan Hawke jouant un écrivain qui découvre une boîte de films troublants dans son grenier. En France, il a totalisé plus de 414.000 entrées au box-office.

Depuis 2007, Jason Blum s’est fait un nom dans le secteur des films pour se faire peur avec des séries comme Paranormal Activity et Insidious, ou des séries télévisées comme The Purge.

Lire aussi:

Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Louboutin prend ses distances avec Assa Traoré, assurant qu'elle n'est pas une «égérie»
Togo: surpris en train de profaner une tombe, un «féticheur» a été brûlé vif
Rencontre Biden-Poutine: «les Américains ont compris que leur politique russophobe était allée trop loin»
Tags:
producteur, horreur, cinéma
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook