Société
URL courte
17305
S'abonner

L’usage constant de son smartphone pendant le confinement peut affecter la santé, dont la vue et la posture, et augmenter le risque d’infection par des microbes qui s’y accumulent, a indiqué un laborantin de l’Université russe d'économie Plekhanov. En plus de cela, une dépendance psychologique affectant la capacité de réfléchir peut se développer.

L’utilisation des smartphones peut être nocive en ce contexte de coronavirus aussi bien pour la santé physique que mentale, a déclaré Timour Sadykov, chef du laboratoire de l’intelligence artificielle de l’Université russe d'économie Plekhanov, dans une interview accordée à Rossiya Segodnya.

Selon lui, l’appareil devient un véritable nid à microbes: «Lorsque le smartphone se trouve constamment dans les mains de son propriétaire, il accumule des bactéries dont celles capables de provoquer des infections. En plus de cela, le smartphone est en contact régulier avec le visage et les oreilles de son utilisateur».

Il est indispensable de nettoyer systématiquement l’appareil pendant la propagation de cette infection virale très contagieuse, a rappelé le spécialiste. Imprégnées d’alcool isopropylique, les serviettes spécialement conçues pour nettoyer les écrans peuvent servir.

Des risques non infectieux

Un autre aspect négatif de l’utilisation incontrôlée des smartphones, des tablettes et des ordinateurs, est le préjudice possible à sa santé. La vue risque notamment de se dégrader. En outre, les enfants peuvent être touchés par des troubles de la posture, a-t-il poursuivi.

La dépendance psychologique à ces moyens de communication peut s’aggraver dans les conditions du confinement. Comme l’Homme reste isolé dans un espace limité pendant une longue période, le monde extérieur se réduit à un écran de smartphone pour de nombreuses personnes, a affirmé M.Sadykov.

Artificiellement imposée par les producteurs de contenu informatique, la nécessité d’être «au courant» des informations peut conduire au développement d’une dépendance aux flux d’actualités. Celle-ci risque de bloquer la capacité de l’Homme à analyser ce qu’il se passe de manière critique et créative, a-t-il conclu.

Le point de vue d’un ophtalmologiste

Auparavant, l’utilisation constante des portables et des tablettes pendant le confinement avait été pointée par un ophtalmologiste russe comme source d’une éventuelle détérioration de la vue tant pour les adultes que pour les enfants. Le danger de laisser les enfants regarder des dessins animés pendant toute la journée a été particulièrement mis en valeur par le spécialiste. D’après lui, il convient aux enfants de jouer, de bricoler et de dessiner plutôt que de se fatiguer ainsi les yeux.

Lire aussi:

Didier Raoult rejette une étude «foireuse» sur l'inefficacité de l'hydroxychloroquine
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Loi Avia: «il est urgent de mettre un coup d’arrêt à ce projet orwellien»
Un enfant disparaît toutes les 10 minutes en France, voici la cause principale
Tags:
pandémie, smartphones, Covid-19, maladies, confinement
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook