Société
URL courte
0101
S'abonner

L’autrice J.K. Rowling a donné un exemple d’humour sarcastique anglais en répondant à un contradicteur qui disait avoir «besoin de brûler des exemplaires d’Harry Potter». Si cela se produit, «les revenus s’évaporent de mon compte en banque», a-t-elle rétorqué, ajoutant qu’elle risque également de perdre ses dents.

Sans ambages, la célèbre autrice J.K. Rowling, «maman» d’Harry Potter et de ses amis, a riposté avec ironie à un détracteur sur Twitter.

«Je pense que j’ai besoin de brûler des exemplaires d’Harry Potter», a notamment écrit cet internaute.

«Mon Dieu, j’espère que tu ne le feras pas, parce que lorsque quelqu’un brûle un livre Harry Potter, les revenus s’évaporent de mon compte en banque. Et si le livre est dédicacé, je perds une dent», a répliqué la Britannique.

L’un des auteurs les mieux payés au monde

Issue d’une famille modeste, J.K. Rowling est devenue l’un des auteurs les mieux payés de la planète après le succès mondial de sa saga.

Traduits en près de 80 langues, les romans Harry Potter ont été vendus à plus de 500 millions d'exemplaires aux quatre coins du globe.

Lire aussi:

Sous-marins: Canberra et Washington réagissent au rappel des ambassadeurs français
Le canon Caesar toujours aussi performant: Prague proche d’en commander 52 unités
Les chômeurs non vaccinés privés d’allocations en Autriche
La maison d’édition Nawa bientôt dissoute par Gérald Darmanin
Tags:
Harry Potter, Joanne Rowling, livres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook