Société
URL courte
451
S'abonner

La reprise de la vie sportive, bien qu’à huis clos, au Royaume-Uni a été fixée au 1er juin et ce ne sont pas les courses de chevaux ni le billard qui ont repris le flambeau, mais les courses de pigeons qui ont redémarré en premier.

Alors que la vie reprend progressivement son cours dans tous les pays à l’issue de la crise du Covid-19, les parcs et restaurants rouvrent et les sports reviennent dans notre quotidien.

Le premier à faire sa rentrée après que les mesures de confinement ont été assouplies au Royaume-Uni a été… la course de pigeons, a fait savoir la BBC. À ce registre, elle a battu les courses de chevaux et le snooker, cette variante du billard très appréciée dans le pays, pour être la première à reprendre.

La Fédération des pigeons voyageurs de Barnsley a lâché 4.465 oiseaux dans un parc de Kettering sur une distance de 90 miles, soit presque 145 kilomètres, a indiqué la chaîne.

L'organisateur a déclaré que ses 35 oiseaux étaient apparus à l’arrivée environ deux heures plus tard. Il a toutefois ajouté qu’il ne s’était pas attendu à ce que les restrictions soient levées si tôt et que de nombreux oiseaux n'étaient pas prêts pour la course.

Le retour des sports

Le gouvernement britannique avait autorisé le 30 mai le retour à huis clos des compétitions sportives à partir du 1er juin.

Les courses de pigeons sont très répandues dans de nombreux pays du monde. Les oiseaux peuvent couvrir des distances importantes et volent en moyenne à une vitesse de 75 km/h, mais, par vents favorables, peuvent dépasser les 100 km/h.

Lire aussi:

Un épidémiologiste croit savoir les causes de la mortalité plutôt faible du Covid-19 en Allemagne
Christine Lagarde précise comment la crise va «changer profondément» les économies
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Tags:
pigeon, course, sport, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook