Société
URL courte
1106
S'abonner

Lors des travaux de déplacement de la statue de Jefferson Davis, Président des États confédérés pendant la guerre de Sécession et dont le nom est associé à la société esclavagiste, des ouvriers américains ont découvert dans le piédestal une bouteille vide de bourbon et un quotidien daté de 1936.

Les ouvriers qui démontaient samedi13 juin la statue de Jefferson Davis dans le Capitole de l'État du Kentucky ont retrouvé dans le piédestal une bouteille vide de bourbon Glenmore Kentucky et une copie du quotidien State Journal datée du 20 octobre 1936, jour de l’érection du monument, écrit le New York Post.

​Dans le contexte d’une vague de dégradation de statues de personnages historiques liées à l'esclavage, les autorités locales ont voté vendredi le retrait de la statue de Davis, cet ancien sénateur américain qui, entre 1861 et 1865, a été président des États confédérés, unique titulaire de ce poste.

​La statue de Davis doit être transférée dans le parc de Fairview, lieu de naissance du personnage.

Dégradations de statues

Dans la foulée du mouvement antiraciste relancé aux États-Unis par la mort de Georges Floyd, plusieurs statues ont été dégradées dans le pays. Notamment, à La Nouvelle-Orléans, où des manifestant ont démoli le 13 juin le buste de l’esclavagiste John McDonough et l'ont jeté dans le fleuve Mississippi. Le monument consacré aux soldats des États confédérés a été sérieusement endommagé mercredi à Portsmouth, en Virginie. Précédemment une statue de Christophe Colomb a été décapitée mardi soir à Boston et une autre jetée dans un lac de Virginie.

Lire aussi:

La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
Tags:
statue, Kentucky, whisky
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook