Société
URL courte
134
S'abonner

Dès 2021, il sera possible de se mettre dans la peau des naufragés de la célèbre émission de téléréalité Koh-Lanta depuis son salon. Microids et Adventure Line Productions (ALP) signent un accord d’édition afin d’adapter Koh-Lanta en jeu vidéo, selon un communiqué de l’entreprise des jeux d'aventure.

Koh-Lanta, le plus grand format de jeu d’aventure de l’histoire de la télévision, sera adapté en jeu vidéo, d’après un communiqué de Microids qui a signé un accord d’édition avec Adventure Line Productions (ALP), société de production de télévision française. L’entreprise française spécialisée dans les jeux d'aventure promet «une représentation fidèle de l’émission et de ses règles». La sortie du jeu en France est prévue pour 2021, précise le communiqué.

«Microids et ALP signent un accord d’édition. Prévu pour 2021 en France, un jeu vidéo d’aventure Koh-Lanta est en préparation!», a indiqué Microids sur Twitter.

«L’un des piliers de la télévision française»

Le futur jeu vidéo permettra aux joueurs de se plonger dans l’univers Koh-Lanta, «l’un des piliers de la télévision française» et triompher des épreuves d’immunité et de confort, composantes incontournables des aventures de deux équipes de candidats censés avoir fait naufrage sur une île déserte.

«La signature de la licence Koh-Lanta s’inscrit dans notre logique éditoriale de proposer aux familles des aventures vidéoludiques issues d’univers à fort potentiels, et capables de rassembler plusieurs générations », a déclare Stéphane Longeard, CEO de Microids.

Diffusée depuis 2001, Koh-Lanta compte 25 saisons et réunit en moyenne chaque semaine plus de 6 millions de téléspectateurs, précise le document.

Lire aussi:

L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Pour Macron, «le pic de la seconde vague est passé», une «nouvelle étape» s'annonce
Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Tags:
jeux vidéo, téléréalité
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook