Société
URL courte
14436
S'abonner

Sur fond de protestations antiracistes et du confinement, les cyber-escrocs se montrent très actifs, confie à Sputnik un expert en sécurité de l'information. Il faut se méfier des courriels contenant comme thème le slogan Black Lives Matter, avertit-il.

En juin, des malfaiteurs ont agi sur le thème de l’antiracisme, raconte à Sputnik Vassili Diaguilev, chef de l’antenne russe de Check Point Software Technologies, fournisseur mondial de services de sécurité du système d'information.

Une campagne de spams a notamment été lancée sur fond de protestations sous le slogan Black Lives Matter (Les vies noires comptent, BLM), prévient-il. Des courriels envoyés par les escrocs s’intitulent «Exprime-toi anonymement sur le mouvement BLM», «Laisse un avis anonyme sur le BLM» ou «Donne ta voix pour soutenir le mouvement Black Lives Matter». Chacun des fichiers envoyés contenait un cheval de Troie voleur d'informations, ou logiciel malveillant, Trickbot.

La prudence est requise

Malgré la fin du confinement dans de nombreux pays, les cyberattaques augmenteront dans un avenir proche, prédit l’expert, car l’épidémie de coronavirus a engendré une cyber-pandémie.

Le spécialiste appelle à être prudent en ouvrant les courriels de personnes inconnues, à ne pas cliquer sur les hyperliens et les bannières contenus dans ces messages, à utiliser des mots de passe différents sur divers sites et à se méfier d’offres «spéciales».

Lire aussi:

«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
L’Iran suspend sa coopération avec l’UE dans plusieurs domaines
«Reprendre le pouvoir»: «Une partie des endormis va se réveiller», prédit François Boulo
Drogues, prostitution, politique: l’ordinateur de Hunter Biden, une boîte de Pandore?
Tags:
Black Lives Matter, courriel, cyberattaque
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook