Société
URL courte
4248
S'abonner

Hospitalisé avec une hypertension artérielle, un Colombien de 67 ans a été déclaré mort et placé dans une morgue, indique El Heraldo. Quand sa fille l’a plus tard découvert pleinement conscient, les soignants ont tenté de nier leur erreur et d’expliquer ces signes de vie par des processus inhérents au décès.

Après qu’un homme a été déclaré mort dans un hôpital colombien et transféré dans une morgue, sa fille a découvert qu’il était en réalité toujours en vie, relate El Heraldo.

Âgé de 67 ans, l’individu a été hospitalisé dans la ville de Sincelejo en présentant une hypertension artérielle. Quelques heures plus tard, ses proches ont appris qu’il était décédé. Leur demande pour voir le défunt a été déclinée en prétextant les restrictions en vigueur en raison de la pandémie du Covid-19.

En dépit de l’interdiction, l’une de ses filles s’est introduite dans le dépôt mortuaire et a révélé non seulement que son père était en vie mais aussi qu’il avait repris conscience. Cependant, les médecins ont insisté sur son décès, expliquant ses signes de vie par des réactions habituelles physiologiques observées après la mort.

Impact sur la santé

La femme a obtenu l’autorisation de transférer son père dans un autre établissement de soins où il se fait actuellement soigner. Le temps qu’il a passé dans la morgue a eu des conséquences sur sa santé, l’homme souffrant dorénavant d’une ischémie, précise le quotidien.

En avril dernier, un cas semblable avait eu lieu au Paraguay. Atteinte d’un cancer de l’utérus, une femme a été hospitalisée pour des problèmes de tensions artérielles. Déclarée morte plus tard et transférée dans une chambre funéraire, elle a été retrouvée un certain temps après en train de bouger. La patiente a été placée en soins intensifs.

Lire aussi:

La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
Tags:
morgue, hôpital, médecine, Colombie, décès
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook