Société
URL courte
9224
S'abonner

Souffler ses bougies augmente de 1.400% le nombre de microbes présents sur le gâteau, ce qui fait que cette tradition risque d’être abandonnée, indique un spécialiste canadien. De plus, le rituel de la chanson «joyeux anniversaire» favorise lui aussi la transmission des virus, affirme une épidémiologiste américaine citée par le New York Times.

Comme d’autres gestes sociaux habituels tels que la bise et les poignées de main, certains rituels de célébration des anniversaires risquent également de disparaître en raison du risque élevé de transmission du virus.

Par exemple, chanter le traditionnel «joyeux anniversaire» contribue à la propagation de gouttelettes susceptibles de contenir des virus de maladies respiratoires, dont le Covid-19, estime Melissa Nolan, professeur adjoint d'épidémiologie à l’Université de Caroline du Sud, citée par le New York Times. Selon elle, il est préférable de le chanter à l’extérieur pour se protéger.

La tradition du gâteau d’anniversaire est également visée. «Je pense que c'est peut-être la fin de la tradition des anniversaires d'avoir un grand gâteau, plusieurs bougies et de souffler dessus», a déclaré Paul Dawson, professeur en sécurité alimentaire, à la chaîne de télévision canadienne CTV News.

En 2017, le scientifique avait révélé dans une étude que souffler sur un gâteau augmentait de 1.400% le nombre de bactéries présentes dessus.

Revenant sur cette conclusion, il a précisé qu’il s’agissait de «tout ce qu'il y a dans la bouche, pas uniquement des bactéries».

L’apparition de nouveaux gestes

En avril dernier, James Shepperd, psychologue américain, avait suggéré que la révérence et le «check» étaient susceptibles de remplacer les poignées de main sur fond de mesures requises de distanciation sociale. En outre, la norme de distance appropriée de communication peut également être revisitée.

Lire aussi:

Les autorités du Haut-Karabagh décrètent la loi martiale et la mobilisation générale
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
Moscou réagit aux tensions dans le Haut-Karabagh
La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités
Tags:
virus, bougie, pandémie, anniversaire, geste
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook