Société
URL courte
3911
S'abonner

Déclarée morte suite à un diabète chronique, une Indonésienne de 12 ans a repris connaissance lors de l’ablution avant son enterrement. Malgré les efforts des médecins, sa «nouvelle» mort a été confirmée une heure après la scène quasi miraculeuse de sa résurrection.

Un cas médical particulier a eu lieu le 17 août à Probolinggo, en Indonésie. Une fille de 12 ans qui avait été déclarée morte est revenue à la vie pendant une heure sous les yeux de ses parents, relate Detik news. Le quasi-miracle s’est produit lors des préparations à son enterrement, durant l’acte de purification par l’eau du corps de la fille décédée des suites de complications liées à un diabète chronique.

«Lors de l’acte de purification, la température du corps a brusquement augmenté. Ses yeux fermés se sont soudainement ouverts. Son cœur s’est remis à battre et son corps a commencé à bouger», raconte le père de la fille défunte, cité par Detik news.

«À nouveau» décédée

Bien que les médecins soient intervenus pour soutenir ce regain d’activité cardiaque et donner de l’oxygène à la fillette, elle a été à nouveau déclarée morte quelques dizaines de minutes plus tard.

La police a par la suite confirmé les faits, précisant qu’avant de «mourir à nouveau», elle est restée en vie pendant près d’une heure.

Il pourrait s’agir d’un cas de retour spontané de la circulation accompagné d’une reprise de la respiration et du mouvement ainsi que d’un pouls palpable. Ce phénomène rare de retour à la vie peut se produire chez les patients décédés suite à une crise cardiaque, rappelle le Daily Star.

Lire aussi:

Plus de 1.500 militaires français se déploient dans les Alpes pour faire face à «l’affrontement majeur»
Le président de l’UFC accuse McGregor d’avoir fait «l’une des choses les plus sales», l’Irlandais rétorque
Un homme condamné après avoir refusé de serrer la main d’une préfète
Tags:
résurrection, Indonésie, vie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook