Société
URL courte
0 127
S'abonner

Un Indien de 47 ans a été tué par un éléphant sauvage après être entré par erreur dans la zone forestière d’une réserve naturelle, écrit le Hindustan Times.

Une nouvelle attaque mortelle d’un éléphant contre un humain a eu lieu dans une réserve naturelle de l’État indien d’Uttarakhand, dans le nord du pays, annonce le Hindustan Times.

L’incident s’est produit le dimanche 30 août dans la forêt de Ramnagar lorsqu’un homme de 47 ans est entré par erreur dans la zone forestière de la réserve pour y faire paître son bétail. D’après le quotidien, la victime a été piétinée par le pachyderme. Des responsables de la réserve l’ont transporté à l’hôpital où des médecins ont constaté sa mort.

Il est précisé que la foresterie versera à la famille du défunt une indemnité d'un montant de 300.000 roupies, soit environ 3.500 euros.

Des attaques d’éléphant en Inde

Ce n’est pas la première fois que ces animaux attaquent les habitants de l’Uttarakhand où les parcs nationaux de Rajaji et de Jim Corbett sont considérés comme deux bastions d’éléphants sauvages de l’Inde. Au cours de l’été, deux attaques mortelles ont eu lieu dans le même État, selon le quotidien.

Parag Madhukar Dhakate, conservateur de la division de Kumaon, a déclaré que les conflits homme-animal avaient augmenté pour plusieurs raisons, notamment du fait que les humains se rapprochent des forêts pour y habiter.

«Les couloirs naturels ont été envahis par les humains et les gens pénètrent dans les forêts et c'est un risque énorme car les forêts sont le territoire des animaux sauvages. Il est nécessaire de sensibiliser les gens concernant les conflits homme-animal et la manière de les éviter», a-t-il conclu.

Lire aussi:

Un simple contrôle vire à la violente agression de deux gendarmes en Charente-Maritime
«La lutte contre l’islamisme radical ne plaît pas à tous»: le drôle de limogeage d’un commissaire des Yvelines
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Tags:
attaque, Inde, éléphants
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook