Société
URL courte
Par
11558
S'abonner

Les autorités indiennes ont libéré une femme enfermée depuis 18 mois par son mari dans des toilettes extérieures. La victime souffrait de la faim et était parfois privée d'eau pendant plusieurs jours. Selon mari, elle était atteinte d'une maladie mentale grave. L’homme a été arrêté.

Âgée de 35 ans, une mère de trois enfants a été forcée de vivre dans des toilettes extérieures minuscules durant un an et demi, enfermée par son mari, dans le village de Rishpur dans l’État indien de Haryana, rapporte le Hindustan Times le 15 octobre.

​«Elle ne pouvait même pas marcher»

La femme souffrait de la faim et était parfois privée d'eau pendant plusieurs jours.

«Elle était si faible qu’elle ne pouvait même pas marcher», déclare Rajni Gupta, responsable de la protection des femmes du quartier, cité par le Hindustan Times.

Atteinte d’une maladie mentale grave?

Son mari clame son innocence. Il affirme que son épouse est atteinte d’une maladie mentale grave mais est incapable de fournir des preuves. Il a été arrêté.

«On dit qu’elle était mentalement instable mais ce n’est pas vrai. Nous avons parlé avec elle et il était évident qu’elle n’est pas instable mentalement», ajoute Rajni Gupta.

Le couple est marié depuis 17 ans et a trois enfants, une fille de 15 ans et deux fils de 11 et 13 ans.

Lire aussi:

Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français et assure que Macron doit aller chez le psychiatre
Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Tags:
maladies, femmes, toilettes, Inde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook