Société
URL courte
Par
16953
S'abonner

La viande dite «propre» gagnant toujours en popularité, une start-up américaine a lancé la production de nuggets de poulet faits en laboratoire à partir de cellules musculaires animales. Singapour a été le premier au monde à les autoriser à la vente.

Singapour a donné le feu vert à la start-up américaine Eat Just pour vendre sa viande de poulet cultivée en laboratoire. La société affirme qu’il s’agit de la première approbation réglementaire au monde pour la viande dite «propre», à savoir qui ne provient pas d’animaux abattus, relate Reuters.

La demande d’alternatives à la viande traditionnelle augmente en raison des préoccupations des consommateurs concernant la santé et le bien-être des bêtes ainsi que la pollution de l’environnement. Et si les viandes végétales sont plus en plus présentes sur les rayons des supermarchés et les menus des restaurants, la viande «propre», cultivée à partir de cellules musculaires animales en laboratoire, en est encore au premier stade compte tenu des coûts de production élevés.

Comme du poulet de haute qualité

Eat Just a déclaré que la viande serait vendue sous forme de nuggets de poulet. La société avait précédemment fixé son coût à 50 dollars (41 euros) l’unité, mais il a baissé depuis, selon le co-fondateur et PDG Josh Tetrick. Le prix serait à peu près égal à celui du poulet de qualité supérieure lors de son prochain lancement dans un restaurant de Singapour. Il a cependant refusé de préciser le montant exact.

La firme vise une rentabilité opérationnelle avant fin 2021 et espère entrer en bourse peu après.

Lire aussi:

Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Israël intensifie ses bombardements en Syrie, Joe Biden visé?
Tags:
viande, Singapour
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook