Société
URL courte
Par
142143
S'abonner

Le Premier ministre de Saint-Vincent-et-les-Grenadines, où l'île de Saint-Vincent est en proie à une importante éruption volcanique, a créé la confusion en disant que seuls les vaccinés contre le Covid-19 pouvaient fuir sur des navires de croisière.

Face au cataclysme qui frappe l'île caribéenne de Saint-Vincent depuis vendredi dernier, où le volcan La Soufrière, entré en éruption, recouvre de cendres rues et maisons, le Premier ministre Ralph Gonsalves a fait savoir, lors d'une conférence de presse en direct, que la Barbade et Sainte-Lucie, des îles voisines, étaient disposées à recevoir des évacués. Mais à la condition d’être vaccinés contre le Covid-19…

En effet, CBS News annonçait le même jour que «seuls les vaccinés contre le Covid» étaient autorisés à monter à bord des navires de croisière participant à l’opération de sauvetage. Il s’agit d’embarcations de deux compagnies de croisière, Royal Caribbean International et Celebrity Cruises, lesquelles ne formulent cependant pas, dans leur communiqué ad hoc, de restrictions concernant les éventuels passagers. Elles indiquent simplement que «toutes les précautions seront prises pour protéger la santé et la sécurité de l'équipage et des passagers qui montent à bord de nos navires». La vidéo de CBS News a tout de même suscité une vague d’indignation face à cette «discrimination».

​Il est à noter que Saint-Vincent n’avait reçu le premier lot de vaccins anti-Covid que deux jours avant l'éruption, comme l’a annoncé sur son site l’Organisation panaméricaine de la Santé. Depuis le début de l’épidémie, en mars 2020, le pays a enregistré 1.766 cas et 10 décès dus au coronavirus.

Plus de 3.200 personnes se trouvaient samedi matin dans 62 abris aménagés d'urgence dans des écoles ou des églises, a déclaré Ralph Gonsalves sur les ondes de la radio locale NBC. D'autres encore ont été accueillies dans des hôtels.

Une première depuis 40 ans

Le volcan de la Soufrière est entré en éruption le 9 avril, pour la première fois depuis quatre décennies, propulsant des cendres jusqu’à dix kilomètres d’altitude. Les autorités ont dû émettre un ordre d’évacuation concernant plus de 20.000 personnes.

En 1902, une éruption du volcan de la Soufrière avait fait plus de 1.000 morts. Selon le Premier ministre, son gouvernement est entré en contact avec des pays amis, notamment les États-Unis, Cuba et le Venezuela, pour discuter d'une éventuelle assistance.

En attendant, UWISeismic Research, agence de surveillance des tremblements de terre, des volcans et des tsunamis dans les Caraïbes orientales, mais aussi d’autres services publient sur les réseaux sociaux des conseils concernant les moyens de se protéger contre les cendres. Ils sont surtout nécessaires pour les personnes souffrant de troubles respiratoires.

​La police de Saint-Vincent a pour sa part prié samedi de ne pas donner de fausses alertes aux autorités concernant de prétendus incendies et autres incidents imaginaires en lien avec l’éruption car ces appels détournent leur attention des dangers réels à conjurer.

 

Lire aussi:

La Chine met-elle sur pied une invincible armada? - vidéo
Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
La police militaire russe arrête un convoi de blindés US dans le nord-est de la Syrie
Tags:
Caraïbes, La Soufrière de Saint-Vincent, île de Saint-Vincent, éruption, volcan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook