Société
URL courte
Par
35978
S'abonner

Larry Sanger, le co-fondateur de Wikipédia, a expliqué dans le média UnHerd que le site n’est plus neutre et ne reflète que la version des faits acceptée par «l’establishment» de gauche.

En 20 ans, Wikipédia s’est imposé comme l’encyclopédie en ligne la plus lue et l’un des sites les plus consultés du monde (6,1 milliards de visiteurs par mois). S’il est bien connu que Wikipédia seul ne peut constituer une source fiable, son co-fondateur Larry Sanger va plus loin, estimant que sa plateforme est devenue le terrain de jeu de l’establishment de centre-gauche, excluant tout autre point de vue.

À la grande question «Pouvez-vous faire confiance à Wikipédia?», le développeur américain répond au média britannique UnHerd: «cela dépend de ce que vous pensez être la vérité». Selon lui, l’encyclopédie donne «un point de vue fiable de l’establishment sur à peu près tout». Sur sa page consacrée à ses principes fondateurs, Wikipédia cite pourtant bel et bien sa recherche de «neutralité de point de vue».

«Vous ne pouvez pas citer Fox News sur les questions sociopolitiques», prend-il pour exemple. En effet, fin juillet 2020, les administrateurs du site ont classé Fox News comme source de niveau «jaune» sur la politique, c’est-à-dire accompagné d’une note incitant les rédacteurs à vérifier l’information ailleurs.

Il évoque également la page Wikipédia de Joe Biden laquelle, dans la version anglaise, parle peu du «scandale de l’Ukraine» impliquant son fils Hunter Biden. Sur le Covid-19, le site n’évoque que les «porte-parole de l’establishment», poursuit-il, notamment le Dr Anthony Fauci, le directeur de l’Institut national américain des allergies et maladies infectieuses.

Qui contrôle Wikipédia?

Larry Sanger affirme que, lorsqu’il a créé cette encyclopédie en ligne en 2001 avec Jimmy Wales, elle était rédigée par une communauté de bénévoles qui collaboraient et débattaient entre eux pour proposer un contenu le plus neutre possible. Ces batailles d’idées ont aujourd’hui disparu, selon lui, au vu de l’influence mondiale qu’a acquise le site.

«Si une seule version des faits est autorisée, cela incite fortement les personnes riches et puissantes à prendre le contrôle de sites comme Wikipédia afin d'asseoir leur pouvoir», prévient-il.

Il rappelle également que certains rédacteurs sont payés par des entreprises pour modifier des articles. «Il y a peut-être un moyen de faire fonctionner un tel système, mais pas si les acteurs qui sont impliqués et qui sont payés ne sont pas identifiés par leur nom», plaide-t-il.

«Donc il y a un jeu très gros, mauvais et complexe qui se joue en coulisse pour faire dire aux articles ce que quelqu'un veut qu'ils disent», résume-t-il.

20 ans

Wikipédia a soufflé ses 20 bougies le 15 janvier 2021. Il est aujourd’hui l’un des 10 sites les plus consultés du monde, derrière Google, YouTube, Facebook et Twitter. Plus de 22 milliards de pages sont consultées chaque mois, il en contient 434 millions dans 316 langues. Les plus gros utilisateurs du site sont les Américains (trois milliards de vues par mois), suivis des Japonais et des Allemands (environ un milliard). Les Français consultent en moyenne entre 500 et 700 millions de pages par mois. Toutes langues confondues, la page sur la pandémie de Covid-19 a été la plus consultée en 2020.

Lire aussi:

Cartouche reçue par courrier: la maire d’une commune des Landes réagit 
Un policier a mortellement neutralisé un automobiliste à Marseille
«Une menace pour la démocratie»: Emmanuel Macron s’insurge contre les anti-pass sanitaire
Tags:
Wikipedia, encyclopédie, neutralité, informations, propagande
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook