Sports
URL courte
242
S'abonner

Après avoir accusé le président de l’UFC Dana White de mensonge sur ses demandes de contrat, Jon Jones, champion en titre des poids mi-lourds, a menacé de quitter l’UFC. De son côté, le président de l’organisation lui a proposé de faire ce qu’il veut ou de continuer de se battre.

Le président de l’UFC Dana White et le champion en titre des poids mi-lourds Jon Jones ont continué leur échange d’accusations. Intervenant lors d’une conférence de presse après l’UFC on ESPN 9, Dana White a insisté sur le fait que Jon Jones avait demandé 30 millions de dollars pour sa rencontre contre le poids lourd franco-camerounais Francis Ngannou.

«Être le plus grand combattant de tous les temps ne signifie pas obtenir 30 millions de dollars […]. Jon Jones a dit beaucoup de choses, y compris que j'essaie de le dénigrer. Mais c’est toi même qui fait un excellent travail pour te dénigrer. Ce n’est pas ma faute […]. Jon Jones pourrait devenir un LeBron James de notre sport. Il pouvait être grand comme ça. Mais le problème est qu’il a pensé qu’il pouvait venir réclamer 15, 20 ou 30 millions de dollars. C’est fou», a-t-il déclaré en faisant référence au célèbre joueur de basketball.

Dana White a tout de même accordé au combattant le droit de dire ce qu’il veut.

«Il peut donc faire tout ce qu'il veut. Il peut s'asseoir et attendre, il peut se battre. Vous savez comment cela fonctionne et qui je suis. Jon Jones peut dire quoi que ce soit publiquement, c'est son droit accordé par Dieu ici en Amérique», a-t-il ajouté.

La réaction de Jon Jones

Réagissant aux propos de Dana White, le champion de l’UFC l’a de nouveau accusé de mensonge et a pointé le fait que le président de l’organisation avait refusé de présenter à la demande des journalistes des SMS concernant leurs négociations sur le combat.

«Je ne t’ai rien demandé, Dana. J’ai simplement demandé un super combat et demandé à être payé pour cela. C'est toi qui a commencé à parler publiquement des négociations et a fait comprendre au monde entier combien tu as payé tes combattants pendant tout ce temps», a-t-il écrit sur Twitter.

Et d’ajouter:

«Je gagnerais probablement plus dans mon premier match de boxe que pour mes trois prochains combats UFC».

​Auparavant, M.White avait expliqué dans une interview à ESPN l’impossibilité d’organiser le combat de Jon Jones contre le combattant des poids lourds Francis Ngannou à cause des demandes financières de l’Américain.

Lire aussi:

Deux explosions retentissent à Beyrouth, des morts et des blessés - vidéos
En continu. Le bilan de l'explosion à Beyrouth s'alourdit à 78 morts et près de 4.000 blessés
Trump désigne «la plus grande erreur» de l’Histoire des États-Unis
Tags:
Ultimate Fighting Championship (UFC), États-Unis, Dana White
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook