Sports
URL courte
Par
Actualités sur le Mixed Martial Arts (MMA) (67)
273
S'abonner

Longtemps interdit en France pour sa violence, le MMA (Mixed Martial Arts) voit se tenir ce jeudi 8 octobre son premier match officiel. Il aura lieu au Palais des sports Maurice-Thorez de Vitry-sur-Seine. Parmi les participants, un ancien de l’UFC et une ancienne championne de France de judo.

Huit mois après sa légalisation, le MMA, sport de combat où presque tous les coups sont permis, tient son premier événement officiel jeudi 8 octobre à Vitry-sur-Seine. Le palais des sports Maurice-Thorez, à moitié plein en raison des mesures sanitaires, accueillera plusieurs sportifs de haut niveau pour une soirée qui promet de devenir mémorable.

Le MMA Grand Prix, qui présente six combats, est organisé sous l’égide de la Fédération française de boxe, en charge du règlement concernant les coups autorisés dans l’octogone. «C’est la France contre le reste du monde», annonce au Parisien Éric Konako, l’un des organisateurs.

Parmi les combattants français, le vétéran de l’UFC (la ligue de MMA la plus connue) Mickaël Lebout, le septuple champion du monde de kick-boxing Karim Ghajji et l’ancienne championne de France de judo et de lutte Laëtitia Blot. Ces deux derniers effectueront leurs grands débuts au sein du MMA.

«Je serai la première femme dans l’Hexagone à être dans un octogone», se réjouit l’ex-judokate auprès de 20 Minutes.

«Je n’étais pas chaude du tout au début car je ne voulais pas qu’on abîme mon visage», admet-elle. Convaincue par son coach, Laëtitia Blot s’entraîne «cinq à six heures par jour» depuis octobre 2019. Elle combattra la portugaise Leonora Nascimento.

Développement en France

Cette discipline doit désormais trouver sa place en France avec le défi de former de nouveaux partenariats.

«J'ai signé avec une grosse organisation française, qui appartient au groupe Vivendi, donc c'est aussi le groupe Canal Plus qui a des accords de retransmission. Tout ça va forcément générer de la visibilité, donc des partenariats plus poussés. Il y a de très belles choses qui se préparent en France», prédit Mickaël Lebout, cité par France Inter.

Outre l’intérêt de l’UFC, un autre événement de MMA sera organisé dès ce samedi à l’AccorHotels Arena, dans le XIIe arrondissement de Paris. Un signe que la discipline prend déjà de l’ampleur. Michaël Lebout se montre optimiste à cet égard: «On peut voir Teddy Riner sur des affiches de Renault par exemple, demain on verra peut-être un combattant de MMA sur une affiche de pub de Kellogg's».

Dossier:
Actualités sur le Mixed Martial Arts (MMA) (67)

Lire aussi:

L'assassinat de Samuel Paty, une autre pomme de discorde entre la France et la Turquie
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
Tags:
match, sport, combat, Ultimate Fighting Championship (UFC), France, arts martiaux mixtes (MMA)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook