International

Caricatures: nouvelles tensions entre Paris et Ankara

En octobre 2020, le Président turc a appelé ses compatriotes à cesser d'acheter des produits français sur fond de détérioration des relations diplomatiques entre la Turquie et la France.

Recep Tayyip Erdogan a en outre déclaré qu'Emmanuel Macron s'était «égaré» de par ses prises de position envers les musulmans et l'islam et qu'il avait besoin de soigner sa santé «mentale». Il a qualifié la rhétorique «anti-islamique» de M.Macron de menace pour la sécurité nationale de la Turquie et accusé certains dirigeants européens -dont le Président français- de «fascisme» et de «nazisme».

Ces attaques personnelles ont suivi la décision de M.Macron de ne pas renoncer aux caricatures de Mahomet. Le Président français a fait une telle annonce après l'attaque terroriste qui a coûté la vie au professeur Samuel Paty, retrouvé décapité dans les Yvelines, après avoir montré en classe des caricatures du prophète lors d’un cours sur la liberté d'expression.

 

Plus d'info