Les symptômes indiquant qu’un enfant doit consulter un psychologue listés par une chercheuse

CC0 / ID 192635 / Un enfant cache les yeux
Un enfant cache les yeux  - Sputnik France
Quels sont les symptômes témoignant d’un trouble nerveux chez l’enfant? Lors d’une conférence, une académicienne de l'Académie russe de l'éducation a pointé du doigt les tics, les douleurs abdominales ainsi que les réactions exagérées et d’autres signaux qui peuvent montrer qu’un enfant a besoin de consulter un psychologue.

Troubles du sommeil, réactions inadéquates aux situations quotidiennes, mouvements obsessionnels... tous ces symptômes peuvent être révélateurs d’un problème neurologique chez l’enfant, a déclaré Mariana Bezroukikh, académicienne de l'Académie russe de l'éducation, chercheuse en chef à l'Institut de physiologie du développement, lors de la conférence «La nouvelle année scolaire à l’heure de la pandémie: processus d’adaptation».

Devant une piscine - Sputnik France
Comment allier travail et repos? Les conseils de psychologues
«Le sommeil perturbé est l’un des symptômes d’une réaction toxique au stress», a-t-elle souligné en précisant que si l’enfant se mettait à pleurer sans raison et qu’il exagérait une toute petite futilité sans pouvoir se calmer il est peut-être l’heure de tirer la sonnette d’alarme et de s’adresser à un spécialiste. Tout comme s’il «se plaint de maux de tête, de douleurs abdominales, de douleurs spasmodiques» ou «fait des mouvements obsessionnels», a-t-elle poursuivi.

Parmi les signes qui apparaissent chez les enfants «atteints de troubles de type nerveux» figurent ainsi les contractions, les tics et le fait qu’un enfant se torde les mains.

La spécialiste a par ailleurs noté que, le plus souvent, ces symptômes n'apparaissent chez les enfants que dans une situation stressante. Pour elle, le stress subi par l'enfant peut également exacerber les maladies chroniques déjà existantes.

Mesures de prévention

Elle souligne qu’il ne faut surtout pas commencer un traitement sans consulter un médecin, car tous les sédatifs peuvent «avoir une réaction paradoxale».

Afin de prévenir l'apparition du stress chez leur enfant, les parents peuvent prendre des mesures préventives: organiser une routine quotidienne, surveiller son régime alimentaire ainsi que lui assurer une activité physique régulière, a-t-elle recommandé.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала