Le venin d’abeille serait capable de tuer les cellules les plus agressives du cancer du sein

Peu coûteux et disponible partout dans le monde, la mélittine, composante intégrante du venin d’abeille, tue des cellules cancéreuses du sein, d’après une étude australienne publiée le 1er septembre dans la revue Precision Oncology. Cette substance peut également être utilisée pour le traitement d’autres types agressifs de cancer.

Une découverte scientifique inédite. Le venin des abeilles s’est avéré particulièrement efficace dans la destruction des cellules cancéreuses du type le plus agressif de cancer du sein. C’est la conclusion que des chercheurs australiens ont récemment fait dans leur nouvelle étude publiée le 1er septembre dans la revue Precision Oncology. Plus particulièrement, il s’agit de la mélittine, principale composante active du venin de l’insecte.

Un médecin (image d'illustration) - Sputnik Afrique
Trois symptômes qui pourraient indiquer le développement d’un cancer désignés
«Ici, nous démontrons que le venin d'abeille et sa principale composante, la mélittine, induisent puissamment la mort cellulaire, en particulier dans les sous-types agressifs de cancer du sein triple négatif et celui enrichi en HER2 [un récepteur transmembranaire impliqué dans la régulation de la prolifération cellulaire, ndlr]», explique l’étude.

Au cours de leur étude, les chercheurs se sont basés sur des échantillons de venin de 312 abeilles trouvées à Perth en Australie, en Irlande et en Angleterre. Le venin glandulaire a été recueilli de manière manuelle par voie de dissection, est-il précisé.

Un traitement accessible

Poumons, image d'illustration - Sputnik Afrique
Une cause fréquente du cancer du poumon chez les non-fumeurs nommée par un médecin
Disponible dans le monde entier, le venin d'abeille représente un traitement peu coûteux et facilement accessible dans les régions éloignées ou moins développées, détaille l’étude.

Des chercheurs soulignent par ailleurs que combinée avec la chimiothérapie, la substance peut être utilisée pour éliminer des cellules cancéreuses d’autres types agressifs de tumeur maligne comme, par exemple, le cancer colorectal ou celui du poumon ou du cerveau.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала