Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'Arménie affirme que l’Azerbaïdjan a perdu 1.280 hommes dans le conflit au Haut-Karabakh

© Sputnik . Assatour YessayantsDans une localité du Haut-Karabakh, le 1er octobre 2020
Dans une localité du Haut-Karabakh, le 1er octobre 2020 - Sputnik France
S'abonner
Le Haut-Karabakh restant l’arène de combats, le vice-Premier ministre arménien a publié ce 1er octobre une infographie précisant les pertes de l’Azerbaïdjan qui se chiffrent, selon lui, à 1.280 tués et 2.700 blessés.

Le vice-Premier ministre arménien, Tigran Avinian, a fait état de 1.280 tués et 2.700 blessés parmi les soldats azerbaïdjanais lors des combats au Haut-Karabakh.

Il a publié une infographie, qui depuis est devenue indisponible, sur les pertes de l’Azerbaïdjan en hommes et en matériel.

Ainsi, outre 1.280 tués et 2.700 blessés, il énumère entre autres la perte de 90 drones, 12 hélicoptères, 181 chars et véhicules blindés en plus de 4 avions.

Appel à cesser les hostilités

Le 27 septembre, le ministère azerbaïdjanais de la Défense a annoncé que les forces armées arméniennes avaient pris pour cible des localités sur la ligne de contact dans le Haut-Karabakh, faisant des victimes parmi les militaires et les civils.

Stepanakert, capitale de la république autoproclamée du Haut-Karabakh - Sputnik France
La Russie et la Turquie se prononcent en faveur de la cessation immédiate des combats au Haut-Karabakh
Le ministère arménien de la Défense a annoncé pour sa part que le Haut-Karabakh avait été «victime d'attaques aériennes et balistiques». Erevan a affirmé que Bakou avait «lancé une offensive» contre le Haut-Karabakh, tandis que les autorités de cette république autoproclamée ont déclaré que plusieurs de ses localités et sa capitale, Stepanakert, avaient été ciblées par des tirs.

L’Arménie a décrété la mobilisation générale et l’Azerbaïdjan une mobilisation partielle.

Dans une déclaration adoptée ce 1er octobre, Vladimir Poutine, Emmanuel Macron et Donald Trump –co-présidents du Groupe de Minsk- ont condamné l'escalade du conflit et exhorté l'Arménie et l'Azerbaïdjan à cesser les hostilités. Plusieurs pays, dont la Russie et la France, avaient déjà appelé les parties à la retenue.

La Turquie a pour sa part annoncé qu’elle accorderait à l’Azerbaïdjan toute l’aide qu’il lui demanderait.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала