France
URL courte
Polémique autour de l'usage de la chloroquine contre le coronavirus - avril (18)
731635
S'abonner

Didier Raoult, défenseur d'un traitement contre le coronavirus qui fait l'objet de vives discussions dans le monde médical, a reçu ce jeudi 9 avril la visite du Président de la République et lui a communiqué les résultats de sa nouvelle étude, selon Les Échos.

En plein débat sur l’utilisation de la chloroquine dans le traitement du Covid-19, le Président français s’est rendu ce 9 avril à l'IHU Méditerranée Infection de Marseille pour rencontrer le Dr Didier Raoult, fervent adepte de l’utilisation de cette substance contre le coronavirus. Le professeur lui a réservé l'exclusivité de son étude sur les résultats de traitements administrés à 1.061 patients traités par hydroxychloroquine et azithromycine, ont indiqué Les Échos. Ce déplacement n'avait pas été annoncé.

Didier Raoult avait précédemment réalisé un essai préliminaire sur 24 patients.

«Vous verrez dans les résultats que la mortalité est de l'ordre de 0,5% et que le taux de guérison est extrêmement élevé. Ce traitement a déjà été utilisé par d'autres services de l'AP-HM, avec des résultats comparables, indépendamment de notre équipe. Nous mettons en prépublication le résumé de cet article en anglais et un tableau qui résume l'ensemble de nos données pour que ceci puisse servir éventuellement à des décisions politiques», a-t-il précisé, cité par le journal.

Au cours de ses recherches, le professeur Raoult a étudié 59.655 échantillons prélevés sur 38.617 patients qui ont été testés entre le 3 mars et le 9 avril 2020.

Les résultats

Sur les 3.165 patients soignés à l'IHU, 1.061 ont reçu le traitement préconisé par le professeur. L’âge moyen de ce groupe était de 43,8 ans et 46,4% étaient des hommes.

«La guérison virologique a été obtenue chez 973 patients en 10 jours», soit un taux de  91,7%, calcule l’étude.

Un mauvais résultat a été observé pour 46 patients (4,3%), tandis que 10 ont été transférés en soins intensifs, et cinq, âgés de 74 à 95 ans, sont décédés, détaille-t-elle.

«La combinaison HCQ-AZ, lorsqu'elle est démarrée immédiatement après le diagnostic, est un traitement sûr et efficace pour Covid-19, avec un taux de mortalité de 0,5% chez les patients plus âgés. Il évite l'aggravation et élimine la persistance et la contagiosité du virus dans la plupart des cas», conclut le chercheur, cité par le journal.

D'après Les Échos, Emmanuel Macron a décidé de se rendre à Marseille à l’issue d’une visite à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre dont les équipes de recherche ont évoqué devant lui «les perspectives concrètes de traitements rapidement disponibles contre le virus», un exposé apparemment jugé incomplet et partial par le Président, d'après des sources proches du dossier.

«Un papier tout frais tout chaud»

Interrogé par Les Échos, le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, a confirmé que Didier Raoult avait «remis un papier tout frais tout chaud au Président».

«Il va être examiné, discuté dans le cadre du conseil scientifique, pas à chaud», a-t-il souligné.

Un essai, Discovery, a été lancé le 22 mars dans sept pays d’Europe pour tester quatre traitements potentiels: l'antiviral remdesivir, l'association lopinavir/ritonavir, ces anti-rétroviraux combinés avec l'interferon beta et l'hydroxychloroquine, dérivé de l'antipaludéen chloroquine, tandis que d'autres patients recevront un placebo.

En France, le traitement à la chloroquine est préconisé par Didier Raoult et deux pétitions, qui ont collecté plus de 300.000 signatures chacune, demandent d'autoriser une utilisation plus large de ce médicament, alors que des essais sont encore en cours.

Dossier:
Polémique autour de l'usage de la chloroquine contre le coronavirus - avril (18)

Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Valls ministre des Affaires étrangères? Une note secrète dévoilée par Marianne évoque un possible remaniement
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Tags:
Didier Raoult, Emmanuel Macron, France, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook