France
URL courte
Par
2384
S'abonner

Alors qu’ils pensaient avoir démantelé un réseau de trafic de stupéfiants et capturé une grosse livraison de drogue, les gendarmes du Tarn-et-Garonne sont en effet tombés sur… du plâtre.

Des gendarmes du Tarn-et-Garonne pensaient avoir mis au jour un trafic de drogue en stoppant sur une autoroute un véhicule avec trois hommes à bord, relate Actu Toulouse. Des enquêteurs de la brigade de recherches locale les ont prévenus que la voiture était chargée de poudre blanche.

Cette dernière était en effet présente en grande quantité à bord du véhicule et les trois hommes ont été placés en garde à vue. Il s’est toutefois rapidement avéré que les gendarmes avaient un peu précipité les événements.

«Les gardés à vue avaient en fait voulu "carotter" l'acheteur en lui faisant croire qu'ils pouvaient fournir une grande quantité de cocaïne. En réalité, il s'agissait pour l'essentiel de plâtre», a déclaré au média Laurent Czernik, procureur de la République de Montauban.

Il a ajouté que le trio ne serait pas poursuivi pour cette «tentative d’escroquerie».

Savon et doliprane

Ce n’est pas la première fois que des stupéfiants sont remplacés par une autre substance dans le but d’arnaquer l’acheteur. En octobre dernier, un Toulousain avait été agressé et séquestré pendant plusieurs heures pour avoir roulé les trafiquants en remplaçant la drogue par du savon de Marseille.

En 2018, un Nantais avait tenté de vendre des cachets d’ecstasy qui n’était en fait que des cachets de doliprane teintés en bleu à l’aide d’un colorant alimentaire.

Lire aussi:

Nouvelle nuit de violences urbaines en banlieue lyonnaise, plus d’une dizaine de voitures incendiées – images
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
«Je ne suis pas un tueur»: le Premier ministre slovaque refuse le renvoi du vaccin russe Spoutnik V
Tags:
gendarmes, Tarn-et-Garonne, drogue
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook