France
URL courte
Par
4110
S'abonner

Prise de plusieurs rendez-vous par une seule et même personne: tel est le casse-tête de nombreux centres de vaccination en France. Et ce n’est pas toujours fait sciemment.

Bien que la campagne de vaccination contre le Covid-19 en France ait été souvent critiquée pour sa lenteur au début, aujourd’hui, elle monte en puissance et les Français sont de plus en plus nombreux à se porter candidats. Dans cette situation, certains centres de vaccination connaissent un nouveau problème, celui de doublons lors des réservations. Les équipes de la plateforme téléphonique en Haute-Garonne ont recensé 14.000 erreurs dans les prises de rendez-vous après deux mois de campagne de vaccination, constate Franceinfo.

Une urgentiste à même posté un tweet sur le sujet, appelant à ne pas abuser des rendez-vous pris en ligne.

Elle explique que les rendez-vous non honorés sont d’ailleurs difficiles à éviter.

«Rien n'empêche de prendre des rendez-vous avec un détail qui change», ce qui peut conduire à des doublons lorsqu'une personne déjà vaccinée n'annule pas ses autres demandes, note-t-elle.

Le patron du Samu de Haute-Garonne et responsable de la permanence téléphonique du département rappelle pour sa part le cas d’une «dame qui avait pris 11 rendez-vous».

Il ajoute toutefois que beaucoup de doublons sont involontaires.

«Vous avez, par exemple, le frère et la sœur qui prennent tous les deux rendez-vous pour leur mère», déclare-t-il à France Info.

Il se souvient que les appels étaient de 50.000 par jour lors du lancement de la campagne de vaccination et que les gens étaient parfois «très agressifs» parce qu’il ne restait plus de créneaux.

«Maintenant, ils ont compris qu’il fallait attendre un peu», fait-il remarquer.

Dans cette situation, il est particulièrement indispensable de faire preuve d’une bonne organisation pour éviter toute perte de vaccin.

«Il est évidemment hors de question de gaspiller des doses qui sont si rares et si précieuses», a indiqué à France Info Jeanne Bécart, maire de Garches, dans les Hauts-de-Seine.

Elle explique que si «quatre personnes ne se présentent pas, on téléphone aux gens sur la liste et on leur demande s'ils sont disponibles pour venir au dernier moment».

Un autre problème

À Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, est organisé chaque matin «le rappel de toutes les personnes prévues dans la journée pour s'assurer qu'elles viendront bien au rendez-vous et pour pouvoir reprogrammer une autre personne s'il y a un désistement», note pour sa part la première adjointe au maire. En outre, la commune ne propose «qu'un quart des rendez-vous» sur la plateforme Doctolib et le reste par téléphone.

«Au contact téléphonique, il y a moins ce sujet car les personnes sont honnêtes et ne prennent pas plusieurs rendez-vous», constate-t-elle.

Une bonne organisation a permis à la commune, après 550 vaccinations, de n'avoir aucune dose de perdue, souligne Franceinfo.

Cependant, le 93 connaît un autre problème. Une enquête de Libération publiée précédemment constate que de nombreux rendez-vous de vaccination en Seine-Saint-Denis sont réservés par des habitants d’autres départements, notamment des Parisiens aisés.

Lire aussi:

Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
Orage dans le Doubs: des grêlons géants brisent tout – photos
Les Républicains en tête des régionales en France, devant le RN et la gauche, selon des estimations
Tags:
rendez-vous, organisation, vaccination, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook