Santé
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)
414917
S'abonner

Afin de diminuer le risque de contamination au nouveau coronavirus, le nombre de personnes rassemblées n’est pas aussi essentiel que la distance de 1,5 à 2 mètres entre elles ou même le fait d’être à l’extérieur ou non, a indiqué un infectiologue japonais à Sputnik.

L’interdiction des rassemblements de plus de 5.000 personnes n’a aucun sens pendant l’épidémie de coronavirus, car la distance entre les gens est plus importante, tout comme la manière avec laquelle est tenu le rassemblement (en plein air ou dans un espace clos), a annoncé Sato Akihiro, médecin infectiologue japonais, dans une interview accordée à Sputnik.

Selon lui, le risque de contamination diminue à l’extérieur. 

«Si l’on imagine une situation de rassemblement de plusieurs milliers de personnes se trouvant à une distance de 1,5 à deux mètres l’une de l’autre, à l’extérieur, sans qu’elles parlent entre elles, tout cela serait beaucoup plus sûr que si une petite quantité de personnes discutaient dans un local non aéré à une distance de 30 centimètres à un mètre l’une de l’autre», a-t-il déclaré.

Le nombre de gens est insignifiant

Du point de vue de la propagation du coronavirus lors d’un concert dans un espace fermé, peu importe le nombre de personnes rassemblées, que ce soit 100 ou 5.000 personnes, a souligné le médecin, qui a lui-même préparé un guide pour Tokyo sur la diffusion des infections dans une mégapole.

Ces trois conditions essentielles qui contribuent à la propagation de l’infection sur le principe de cluster (espace non aéré, courte distance, communication) ont été citées par le Premier ministre japonais Shinzo Abe début mars. Les clubs de sport ou de musique peuvent servir d’exemples de transmission du virus à la manière d’un cluster. Cependant, même si la tenue d’un événement en plein air fait baisser le risque d’infection, le danger persiste.

Auparavant, la distance de protection avait été remise en cause dans une récente étude publiée dans le South China Morning Post, dont les chercheurs suggèrent que la transmission du coronavirus soit possible dans un rayon de 4,5 mètres.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)

Lire aussi:

Un très fort bruit d’explosion entendu à Paris et en Île-de-France
L'épidémie de Covid-19 repart à la hausse en France avec plus de 12.800 nouveaux cas
Détonation entendue à Paris: pourquoi l’avion de chasse a-t-il été mobilisé?
Ankara répond à Paris après les propos de Macron sur le Haut-Karabakh
Tags:
épidémie, Tokyo, médecine, contamination, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook