Santé
URL courte
Par
0 697
S'abonner

Pratiquement toujours bénéfique pour la santé, le gingembre doit être consommé avec modération en cas de maladies de la vésicule biliaire ou d’inflammation de la muqueuse de l'estomac, a expliqué à Sputnik une nutritionniste.

Le gingembre, connu pour ses nombreux bienfaits pour la santé, peut également avoir des effets néfastes pour certains groupes de personnes, a déclaré à Sputnik la médecin nutritionniste Maria Tcherniaeva.

«Le gingembre peut avoir un effet négatif en cas de maladies de la vésicule biliaire, car il augmente l'écoulement de la bile», a-t-elle expliqué, avant d’ajouter qu’avec une inflammation de la muqueuse de l'estomac il ne faut pas en consommer beaucoup non plus.

Une autre possible contre-indication de sa consommation est l’utilisation d’anticoagulants.

«Le gingembre peut renforcer l'effet des médicaments anticoagulants. Il a lui-même un effet anticoagulant», a ajouté la nutritionniste.

Accélérateur des processus métaboliques

Elle a par ailleurs rappelé que cette plante contenait de nombreuses vitamines et oligo-éléments bénéfiques. Qui plus est, le gingembre est un antioxydant puissant qui accélère les processus métaboliques et aide à renforcer l'immunité.

Selon la médecin, bien qu’il n’existe pas de surdosage de gingembre en tant que tel, il est souhaitable d’en consommer en tant qu’additif, pas plus de 80 à 100 grammes à la fois.

Lire aussi:

La France signale plus de 22.000 nouveaux cas de Covid-19, soit le 4e jour consécutif de hausse
Martine Wonner affirme à tort que la Garde républicaine a démissionné et ne veut plus protéger Macron
Olivier Véran explique quand le gouvernement mettra fin au pass sanitaire
Tags:
santé
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook