Ecoutez Radio Sputnik
    La Terre vue depuis l'espace (archive photo)

    Un astéroïde a failli heurter la Terre pour Halloween et presque personne ne l’a vu

    CC BY 2.0 / NASA Goddard Space Flight Center/ Craig Mayhew and Robert Simmon, NASA GSFC / NASA Earth's Light
    Sci-tech
    URL courte
    141326
    S'abonner

    Un astéroïde est passé presque inaperçu au plus près de la Terre pour Halloween, survolant l’Afrique largement en-dessous des satellites de télécommunication, mais seuls de rares messages sur ce corps céleste sont apparus sur Internet, selon les médias.

    L’astéroïde C0PPEV1 s’est approché de la Terre plus près que n’importe quel autre objet géocroiseur (NEO) ce vendredi 31 octobre, survolant vers 14h45 UTC l'Afrique du Sud à quelque 6.200 km d’altitude, annoncent les médias.

    Il est passé en-dessous des satellites de télécommunications, qui évoluent sur l’orbite géostationnaire d’environ 36.000 km d’altitude. Mais seuls des astronomes auraient été intéressés par son passage, vu le petit nombre d’informations sur cet événement sur Internet et dans les médias dont beaucoup citent le message d’un astronome amateur sur Twitter:

    «Dans environ 45 minutes à compter de maintenant (on est le 31/10/19, 14h00 GMT), l’astéroïde C0PPEV1 récemment découvert survolera la Terre à une distance de seulement 6.200 km. Il y a 45 minutes, il traversait l'ombre de la Terre. C'est beaucoup plus proche que nos satellites géostationnaires».

    ​L’astéroïde repéré par les télescopes américains du projet Catalina Sky Survey (CSS), en Arizona, est finalement passé à côté de la Terre à une vitesse 43.000 km/h sans aucun incident. Cet objet mesurerait entre 2 et 7 mètres de diamètre et sa chute n’aurait pas causé autant de dégâts que celle de la météorite de Tcheliabinsk en 2013, d’après les médias.

    Météorite de Tcheliabinsk

    En février 2013, un météore d'un diamètre de 15 à 17 mètres et d'une masse estimée à entre 7.000 et 10.000 tonnes s'est fragmenté au-dessus de la ville russe de Tcheliabinsk (Oural du sud) et du nord du Kazakhstan.

    L'explosion avait créé une onde de choc qui a fait plus de 1.600 blessés et produit des dégâts dans les régions russes de Tioumen, de Kourgan, d'Ekaterinbourg et de Tcheliabinsk, selon les autorités.

    La chaîne de télévision BBC a déclaré que la puissance de l'explosion aurait atteint 460 kilotonnes d'équivalent TNT et que l’onde de choc aurait fait deux fois le tour de la Terre.

    Tags:
    télescope, observatoire, objets géocroiseurs, orbite géostationnaire, satellite, Terre, astéroïde
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik