Sci-tech
URL courte
6197
S'abonner

L'astéroïde Oumuamua, visiteur interstellaire en forme de cigare découvert par des astronomes en 2017, serait le fragment d’un corps planétaire plus grand déchiré par son étoile hôte, estiment des chercheurs. Ils tirent de telles conclusions après avoir testé leur modèle informatique permettant de reproduire son processus de formation.

Portant sur Oumuamua, cet astéroïde interstellaire d’une «forme inhabituellement allongée» arrivé dans notre système solaire en 2017, une nouvelle recherche réalisée par des scientifiques de l’Académie chinoise des sciences et l’université de Californie à Santa Cruz explique le mécanisme de la formation de ce corps céleste mystérieux. Les résultats de cette expérimentation ont été rendus publics dans la revue Nature Astronomy.

Selon les auteurs de cette recherche, Oumuamua est le fragment d'un corps planétaire qui s'est trop rapproché de son étoile hôte et a été détaché par les forces des marées.

Un modèle informatique haute résolution

Pour arriver à une telle conclusion, les chercheurs ont développé un modèle informatique haute résolution pour ainsi imiter la dynamique structurelle d'un objet volant près d'une étoile. Par conséquent, ils ont découvert que si l'objet s'approchait suffisamment de l'étoile, celle-ci pouvait le séparer en fragments extrêmement allongés, ensuite éjectés dans l'espace interstellaire, explique le service de presse de l'université de Californie à Santa Cruz.

«Ici, nous montrons par des simulations numériques que les objets interstellaires de type Oumuamua peuvent être produits de manière prolifique par une grande répétition des marées et éjectés lors de rencontres rapprochées de leurs corps parents riches en matières volatiles avec leurs étoiles hôtes», conclut l’étude.

Un objet interstellaire à part

Selon Yun Zhang, de l'Académie chinoise des sciences, dont les propos ont été repris par le service de presse de l'université de Californie, Oumuamua ne ressemble absolument à rien d'autre dans notre système solaire. Sa surface sèche, sa forme inhabituellement allongée et son mouvement ont même poussé certains scientifiques à se demander s'il s'agissait d'une sonde extraterrestre, souligne le communiqué.

L'astéroïde, découvert en 2017 par un télescope à Hawaï, porte le nom hawaïen Oumuamua signifiant «un messager venu de loin arrivé en premier».

Lire aussi:

Macron a appelé Poutine pour discuter du vaccin russe contre le Covid-19 et de la Biélorussie
Une infirmière tabassée dans un bus en Seine-Saint-Denis pour avoir réclamé le port du masque
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Tags:
astéroïde, recherche, espace
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook