Sci-tech
URL courte
442
S'abonner

Des travaux scientifiques ont associé différentes méthodes de calcul pour déterminer au mieux le poids moyen de certains dinosaures. Les chercheurs ont ainsi pu cerner avec plus de précision la masse corporelle du plus gros prédateur terrestre ayant existé: le Tyrannosaurus rex.

Des chercheurs ont mis au point une méthode d’estimation du poids des dinosaures, rapporte le musée royal de l'Ontario dans un communiqué. Leur étude est publiée dans la revue Biological Reviews.

La question du poids réel de ces animaux, disparus il y a 66 millions d’années, a longtemps fait débat dans la communauté scientifique. Au point que l’estimation de la masse du Tyrannosaurus rex, plus grand prédateur terrestre de tous les temps, va de trois à dix-huit tonnes, selon les études.

Dans le cadre de leurs récents travaux, des chercheurs canadiens et australiens ont donc compilé une vaste base de données sur l’estimation du poids des dinosaures, depuis 1905. Ils ont notamment comparé les deux grandes méthodes de calcul pour mesurer le poids des animaux fossilisés:la mise à l’échelle et la reconstruction.

La mise à l’échelle consiste à mettre en relation la taille des os de dinosaures retrouvés, avec les os des vertébrés modernes. Alors que la reconstruction consiste à reconstituer le squelette entier de l’animal, en trois dimensions, pour estimer sa masse.

Sept tonnes pour un tyrannosaure

L’étude a conclu que des chiffres les plus précis pouvaient être obtenus en utilisant une approche intégrée, liant les deux méthodes à la fois.

À l’aide de ce modèle, les scientifiques ont établi qu’un Tyrannosaurus rex pesait en moyenne sept tonnes, une fois arrivé à l’âge adulte.

Les scientifiques espèrent que leurs travaux aideront à mieux comprendre l’alimentation, la locomotion et plus généralement le mode de vie des dinosaures.

«Si nous savons que nous avons une bonne estimation de la masse corporelle d'un dinosaure, alors nous avons une base solide à partir de laquelle étudier et comprendre rétrospectivement leur vie», explique ainsi Nicolas Campione, principal auteur de l’étude, dans le communiqué du musée royal de l'Ontario.

Lire aussi:

«Je commence à vraiment comprendre les Français»: agacé, Laurent Delahousse recadre Schiappa et Faure - vidéo
La Chine annonce la découverte de deux gigantesques gisements de pétrole et de gaz
Régionales: «Ces élections étaient sabotées dans tous les sens du terme»
Des bandes de banlieue profitent de soirées «Projet X» à Paris pour tabasser et racketter les fêtards – vidéo choc
Tags:
fossiles, paléontologie, tyrannosaures, dinosaures
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook