Sci-tech
URL courte
Par
51631
S'abonner

Les robots s’intégreront dans notre quotidien avec le temps. Il y aura des réfrigérateurs analysant leur contenu et passant des commandes de nourriture, des humanoïdes surveillant les enfants, a indiqué le vice-président de FANUC en Europe de l’Est dans un entretien à Sputnik. Quant à la révolte des machines, ce sont aux humains de la prévenir.

La pandémie de Covid-19 a mis en valeur la nécessité d’utiliser des robots capables de remplacer les employés de production ou d’aider les gens malades ou confinés. Ces questions sur un futur mécanisé ont été abordées dans un entretien à Sputnik par Marco Delaini, vice-président de FANUC en Europe de l’Est, une entreprise japonaise de robotique.

Les robots vont prendre de plus en plus de place dans le quotidien, a estimé M.Delaini lors du forum russe Open Innovations en octobre. Interrogé au sujet de quoi disposerait une famille moyenne d’ici 10 ou 15 ans à la maison, il a suggéré qu’il y aurait «plus d’appareils connectés avec le smartphone»:

«Nous aurons des réfrigérateurs intelligents reconnaissant les dates d'expiration des aliments, capables de rédiger une liste de courses et, peut-être, de les commander automatiquement».

Un humanoïde au foyer

En plus de cela, il s’attend à l’arrivée «de milliers d’appareils connectés», voire à «un simple robot humanoïde présent à la maison pour répondre aux questions des enfants».

Cette future percée technologique s’inscrit dans le contexte d’une récente génération de dispositifs appelés «robots de service» qui existent déjà sur le marché, a nuancé Marco Delaini:

«Ce sont de simples appareils de nettoyage à vide du sol ou du verre. On retrouve également de petits humanoïdes qui donnent des renseignements et aident les gens».

Concernant la garde d’enfants par un robot, Marco Delaini s’est dit certain que «cette technologie sera disponible, et les gens l’adopteront en fonction de leurs besoins». Néanmoins, la société devra subir «un énorme changement culturel» qui passe par «un changement de génération».

«Les robots vont probablement surveiller les enfants qui dorment ou apporter un verre d'eau pendant la nuit, mais qui veut manquer la première promenade avec ses enfants?», poursuit M.Delaini.

La révolte des machines

Comme l’intelligence artificielle se développe, le scénario d’une révolte des robots intelligents, qui hante l’imagination commune, peut venir à l’esprit.

«Quand on parle de l’intelligence artificielle, les gens imaginent des robots qui prennent des décisions eux-mêmes. Mais en réalité, nous nous en servons déjà lorsque nous commandons un taxi et un programme trouve le taxi le plus proche de nous ou déjà en route dans notre direction», a-t-il expliqué.

Cependant, rien n’est encore décidé: «la technologie est déjà utilisée pour différents objectifs mais il nous reste encore à choisir comment l’utiliser». Les machines seront programmées pour certaines actions, «mais le contrôle final est (ou devrait être) entre les mains des Hommes», selon M.Delaini.

«Si nous développons cette technologie pour nous soutenir dans nos décisions, réduire ou minimiser le risque de défauts, d’erreurs ou même de situations dangereuses, elle sera bénéfique pour tout le monde. Les erreurs humaines sont plus fréquentes, plus dangereuses et nous coûtent beaucoup. Les technologies nous aident à protéger des vies et l'intelligence artificielle jouera un rôle clé», conclut-il.

Un bras «intelligent» et un robot «artiste»

En évoquant le robot le plus intelligent parmi ceux élaborés par FANUC, le vice-président a cité le CRX, «un bras articulé qui exécute presque tout ce que l’Homme aimerait faire. Il y a toujours un humain derrière la machine, qui invente pour lui des manipulations à réaliser».

«Il s’agit d’un robot collaboratif de nouvelle génération, donnant la possibilité d’interagir avec les humains en toute sécurité», a détaillé M.Delaini. «Il est doté de la technologie de vision la plus avancée en la matière, d’un capteur de force, d’un dispositif d’arrêt hautement sécuritaire, d’un guide manuel et d’une tablette électronique. Il résume ainsi toutes les technologies disponibles aujourd’hui».

Plusieurs projets de cette entreprise japonaise ont été réalisés en Russie. En 2017, un robot «artiste» a peint Moscou dans un style impressionniste devant le public. Divers robots de FANUC auraient dû intervenir lors de la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde de football de 2018. Cependant, leur installation a été annulée à la dernière minute, affirme Marco Delaini.

Lire aussi:

Rouée de coups et laissée nue en pleine nuit au bord de la route
Joe Biden commente la lettre laissée par Donald Trump dans le Bureau ovale
Fiasco du vaccin français: «Nous assistons au dépérissement total de l’industrie française»
Tags:
humanoïde, robots humanoïdes, futur, entreprise, robot
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook