Société
URL courte
9619
S'abonner

Des journalistes gérant les pages d’actualités de sites liés à Microsoft ont été limogés, au profit de logiciels d'intelligence artificielle. Une décision qui pourrait engendrer des dérives, selon certains.

Microsoft a licencié 27 journalistes, pour confier leur travail à des robots, rapporte le Guardian ce samedi 30 mai.

 Le personnel concerné gérait les pages d’accueil sur le site d'actualités de MSN et le navigateur Edge.

Leur travail consistait en particulier à sélectionner des articles de presse et à les éditer sur les pages d’actualités. Ces opérations de gestion de contenus seront désormais gérées par des logiciels spécialisés, rapporte le quotidien britannique.

«J'ai passé tout mon temps à lire des articles sur la façon dont l'automatisation et l'intelligence artificielle allaient prendre nos emplois, et maintenant j'y suis, l'intelligence artificielle m'a enlevé mon travail», explique au Guardian un des employés concernés.

Un risque de dérives?

L’un des journalistes limogés parle d’une «décisions risquée», expliquant que le personnel était forcé de s’en tenir à des «directives éditoriales très strictes», difficilement assimilables par des robots. Une attention particulière était portée aux «contenus violents ou inappropriés», pour ne pas choquer le public à l’ouverture du navigateur. Il revenait également aux employés d’écarter les informations douteuses.

Microsoft justifie sa décision en termes d’investissements et dément tout lien avec la pandémie actuelle.

«Comme toutes les entreprises, nous évaluons régulièrement notre activité. Cela peut entraîner un investissement accru dans certains secteurs et, de temps en temps, un redéploiement dans d'autres. Ces décisions ne sont pas le résultat de la pandémie actuelle», déclare un porte-parole de Microsoft au Guardian.

Lire aussi:

Alerte à la bombe: l’Arc de triomphe évacué - images
Le Président algérien Tebboune hospitalisé
Covid-19: des «super-contaminateurs» dans la nature? Un médecin appelle à changer la politique de test
Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Tags:
robot, journalistes, journalisme, Microsoft
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook