Lavrov en Egypte: ce qu’il faut retenir de la visite du chef de la diplomatie russe

© Sputnik . Edouard Pessov / Aller dans la banque de photosLe Caire
Le Caire - Sputnik Afrique, 1920, 24.07.2022
La crise alimentaire mondiale, le conflit en Ukraine, la situation au Moyen-Orient, l’évolution des BRICS et les sanctions occidentales contre Moscou ont été au centre d’entretiens que le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a menés en Egypte. Premier point sur sa tournée en Afrique.
Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a entamé ce dimanche 24 juillet son périple en Afrique par une visite en Egypte. Il s’est entretenu avec le Président du pays Abdel Fattah al-Sissi pour lui remettre un message de Vladimir Poutine. Il a également rencontré son homologue égyptien Sameh Choukri, le secrétaire général de la Ligue arabe Ahmed Aboul Gheit et les représentants des pays membres de cette organisation.
Voici quelques déclarations faites par le ministre pendant cette visite:

Livraisons de blé ukrainien

Sergueï Lavrov a confirmé l'engagement des exportateurs russes de fournir des céréales à l’Egypte. Il a donné des précisions sur les accords d’Istanbul du 22 juillet portant sur le blé ukrainien.
"Les problèmes liés au grain ukrainien seront résolus grâce à la création d'un centre de coordination à Istanbul. Il sera garanti que les Ukrainiens déminent leurs eaux territoriales et permettent aux navires de les quitter. Alors que les forces navales russes et turques assureront la sécurité tout au long de leur passage".
Il a en outre invité l’Occident à supprimer les obstacles qu’il impose, afin de résoudre la crise alimentaire.
"Ils disent depuis des mois que la Russie est rusée et qu'aucune sanction n'a été imposée sur la nourriture et engrais. Certes, il n'y a pas eu de sanctions contre cela, mais des sanctions ont été imposées contre les entreprises qui assurent l'approvisionnement alimentaire et celles qui fournissent des paiements pour la nourriture".

L’intérêt du Caire pour les BRICS+

Moscou salue l’intérêt du Caire pour les travaux du groupe des BRICS+, qui regroupe la Russie, la Chine, le Brésil, l’Inde et l’Afrique du Sud et prend en compte son désir de devenir partenaire au sein de l’Organisation de coopération de Shanghaï, a souligné M.Lavrov.
"L’Égypte peut vraiment contribuer au travail de ces associations -tant les BRICS que l’Organisation de coopération de Shanghaï (OCS)".

Négociations avec Kiev et perspectives du conflit

La Russie n’a rien contre la reprise des négociations avec l’Ukraine sur plusieurs dossiers, c’est à Kiev de choisir, a encore affirmé le ministre.
"Nous n'avons aucun préjugé quant à la reprise des négociations sur un plus large éventail de questions. Mais cela ne dépend pas de nous car les autorités ukrainiennes, du Président à ses innombrables conseillers, n’arrêtent pas de dire qu’il n’y aura pas de négociations tant que l'Ukraine n’aura pas vaincu la Russie".
Le ministre a estimé que "plus les pays occidentaux exigent que l'Ukraine se batte jusqu'au bout -alors que nous comprenons tous qui sera le perdant-, plus les gens mourront et plus la situation actuelle persistera, ce qui n'est pas bénéfique, en premier lieu pour le peuple et l'État ukrainien".

Sanctions occidentales

"Nous ne demandons pas la levée des sanctions, ce sont des problèmes qui nécessitent une discussion particulière. Maintenant, nous allons simplement développer notre économie, en nous appuyant sur des partenaires fiables, et non sur ceux qui ont une fois de plus prouvé leur incapacité totale à négocier".

Dialogue avec la Ligue arabe sur l’Ukraine

La Russie apprécie la position des pays membres de la Ligue arabe sur la situation ukrainienne, a estimé M.Lavrov.
"Nous apprécions la position équilibrée, honnête et responsable des pays membres et de la Ligue dans son ensemble"
Les autorités russes sont prêtes à poursuivre le dialogue avec la Ligue arabe à ce sujet, dans le prolongement d’une visite qu’avait faite le groupe de contact de cette organisation à Moscou en avril dernier, a-t-il noté.
Ces prochains jours, Sergueï Lavrov se rendra également en Ouganda, en Éthiopie et au Congo dans le cadre de sa grande tournée africaine.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала