International
URL courte
Nouvelle escalade des tensions entre les États-Unis et l'Iran (janvier 2020) (37)
171689
S'abonner

De nouvelles sanctions américaines sont venues frapper l'Iran. Washington a imposé des sanctions contre huit hauts responsables iraniens et contre 17 grands producteurs d’acier.

Les États-Unis ont décidé de frapper l'Iran de nouvelles sanctions.

Ainsi, Washington impose des sanctions contre huit hauts responsables iraniens ayant trait aux tirs de missiles contre l’Irak, a annoncé ce 10 janvier le secrétaire américain du Trésor, Steven Mnuchin. Il a ajouté que des sanctions avaient également été décidées contre plusieurs secteurs de l'économie iranienne, notamment 17 grands producteurs d’acier.

«Nous annonçons décréter des sanctions supplémentaires contre l’Iran à la suite de l’attaque contre les troupes américaines et celles de nos alliés. Le Président [Trump, ndlr] a signé un document permettant d’introduire de nouvelles sanctions contre les personnes qui ont en possession, qui exploitent, commercent ou accordent une aide à plusieurs secteurs de l’économie iranienne, dont le bâtiment, l’industrie, le textile et le secteur minier», a-t-il précisé lors d'une conférence de presse.

Steven Mnuchin a ajouté que des sanctions frappaient aussi le navire impliqué dans l'achat, la vente et le transfert de produits métalliques iraniens.

Bras de fer Iran-USA

Après les frappes contre les bases américaines en Irak, Donald Trump a indiqué dès le 9 janvier qu’il avait adopté des sanctions supplémentaires promises contre l’Iran, sans toutefois fournir de précisions.

Le général iranien Qassem Soleimani, commandant de la Force Al-Qods, unité d'élite des Gardiens de la révolution, a été tué dans une frappe américaine près de l’aéroport de Bagdad dans la nuit du 2 au 3 janvier. L'Iran a déclaré qu’il riposterait et a mis à exécution sa vengeance en soumettant à des tirs deux bases militaires irakiennes des forces de la coalition sous commandement américain.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a souligné que ces raids iraniens étaient une mesure d'autodéfense et que Téhéran ne voulait pas une «escalade ou une guerre».

Dossier:
Nouvelle escalade des tensions entre les États-Unis et l'Iran (janvier 2020) (37)

Lire aussi:

Les autorités ont «menti» sur l’inutilité des masques pour «une bonne cause», estime une journaliste
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Tags:
sanctions, États-Unis, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook