Santé
URL courte
Par
4813
S'abonner

Le ministère israélien de la Défense a annoncé avoir lancé le 1er novembre les essais cliniques du vaccin israélien contre le Covid-19, baptisé Brilife. Les tests débutent alors que le pays s’apprête à rouvrir les écoles dans le cadre du deuxième déconfinement.

Les essais cliniques du vaccin israélien contre le Covid-19, Brilife, ont commencé dimanche 1er novembre à l’hôpital Sheba près de Tel Aviv, a annoncé le ministère israélien de la Défense.

«Le premier vaccin développé par l’Institut israélien de recherche biologique (IIBR) a été administré au premier volontaire à l’hôpital Sheba», a indiqué le ministère dans un communiqué.

Les annonces sur le nouveau vaccin Brilife arrivent alors qu’Israël rouvre les écoles dans le cadre du deuxième déconfinement.

Trois phases d’essais

Le ministère avait précédemment déclaré au nom de l’IBRR, un établissement d’État créé en 1952 et situé dans la ville de Ness Ziona, que les «tests cliniques menés sur des sujets humains prendraient plusieurs mois et se dérouleraient en trois étapes».

La première, qui impliquera 80 volontaires en bonne santé âgés de 18 à 50 ans, permettra de vérifier l’existence d’éventuels effets secondaires et si le vaccin provoque bien la production d’anticorps.

La deuxième phase concernera 960 volontaires en bonne santé âgés de plus de 18 ans. Elle devrait débuter en décembre dans plusieurs centres médicaux d’Israël.

La troisième commencera en avril ou mai 2021 avec la participation de 30.000 volontaires si les deux premières phases ont été un succès, selon le service de presse. Ce sera la dernière étape des essais cliniques qui doit permettre au vaccin Brilife d’être approuvé.

Une quarantaine d’autres vaccins anti-Covid testés dans le monde

Fin octobre, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé avoir recensé plus de 40 nouveaux vaccins contre le Covid-19 qui passaient des essais cliniques dans différents pays.

Le premier au monde contre le nouveau coronavirus a été homologué en Russie en août. Baptisé Spoutnik V, il a été créé par le centre de microbiologie Gamaleïa. Ce vaccin passe actuellement les essais post-homologation avec la participation de 40.000 volontaires dans plusieurs régions russes. Il sera en outre testé sur 150 volontaires de plus de 60 ans. Les membres des groupes à risque –médecins et enseignants– reçoivent déjà ce vaccin. Le 27 octobre, la Russie a soumis à l’OMS une demande de préqualification de Spoutnik V.

Le deuxième vaccin russe, baptisé EpiVacCorona, du centre scientifique Vektor a été enregistré le 14 octobre. Les tests post-homologation du vaccin sur 40.000 personnes de moins de 60 ans et 150 volontaires de plus de 60 ans doivent se dérouler en novembre dans différentes régions de Russie.

Le Centre Tchumakov de l'Académie des sciences de Russie a développé un troisième vaccin russe qui fait également l’objet d'essais cliniques sur 300 volontaires. Le vaccin devrait être enregistré avant la fin de l'année.

Lire aussi:

«Vous allez voir en 2021, l’islam, on va tous vous tuer»: le passager ivre d’un tram interpellé à Montpellier
Un destroyer américain viole la frontière russe près de Vladivostok
Migrants délogés: Rémy Buisine «pris à la gorge» par un policier, Darmanin évoque des «images choquantes» – vidéos
Tags:
Tel Aviv, ministère israélien de la Défense, Covid-19, vaccin, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook