Sci-tech
URL courte
Études sur le coronavirus - juin (14)
0 54
S'abonner

Des scientifiques américains affirment, sur la base d’une étude préliminaire, que les personnes les plus susceptibles de contracter le Covid-19 sont du groupe sanguin AB. Ce qui peut en rassurer plus d’un puisque c’est le moins répandu: il concerne seulement 4% de la population mondiale.

Les données préliminaires d’une étude génétique sur le Covid-19 de la société de biotechnologie américaine 23andMe semblent apporter des preuves d’une corrélation entre la maladie et le groupe sanguin d'une personne, déterminé par le système ABO.

L’étude a été lancée le 6 avril sur plus de 750.000 participants dont 10.000 avait été hospitalisés et à qui avait été diagnostiqué le Covid-19. Ajustés à l'âge, au sexe, à l'indice de masse corporelle, à l'origine ethnique et aux comorbidités, ces résultats suggèrent que le groupe sanguin O semble plus protecteur contre le virus comparativement à tous les autres. Selon les calculs, les individus du groupe O sont entre 9% et 18% moins susceptibles que tous les autres de contracter la maladie.

En revanche, les groupes B et AB semblent particulièrement vulnérables, avec 1,5% de personnes positives au Covid-19. Le chiffre est de 1,4% pour les personnes du groupe A et de 1,3% pour celles du groupe O. Les différences selon le rhésus (groupe sanguin + ou -) ne sont par contre pas significatives.

Les experts constatent que les différences entre les groupes sanguins, O mis à part, ne sont pas importantes.

Les chercheurs ont précisé que, pour mieux comprendre le risque de contracter l'infection, ils avaient restreint leurs investigations aux personnes présentant une forte probabilité d'exposition, notamment aux professionnels de la santé et à celles en contact étroit avec les malades. Une contamination par le coronavirus ont été constatée pour 4,1% des personnes du groupe AB, 4% du groupe B, 3,9% du groupe A et 3,2% du groupe O.

Dans l'ensemble de la population, les personnes du groupe sanguin O étaient 9% à 18% moins susceptibles de présenter un résultat positif au Covid-19 par rapport aux autres groupes. Pour ce qui est des personnes exposées, le groupe sanguin O était de 13% à 26% moins susceptible d'être positif au test.

Les auteurs de l’étude ajoutent toutefois qu’ils n’ont pas encore terminé l’examen des données génétiques.

D’autres études

Des scientifiques chinois suggéraient à la mi-mars, sur la base de l’examen des données de trois hôpitaux de Wuhan et Shenzhen, que ce sont les personnes au groupe sanguin A qui étaient les plus susceptibles d’être contaminées et d’avoir des symptômes plus graves que les autres.

Au mois de mai, des chercheurs de l’université d’Oxford et de l'École d'hygiène et de médecine tropicale de Londres ont analysé les données de plus de 17 millions de Britanniques pour parvenir à la conclusion que les personnes issues des groupes ethniques asiatique et noir couraient un risque nettement plus accru de mourir des suites du Covid-19 que les leucodermes.

Selon une autre recherche réalisée par l’Institute for Fiscal Studies (IFS), les décès dus au Covid-19 à l'hôpital par habitant sont les plus élevés parmi la population originaire d’Afrique noire: 3,7 fois plus importants que dans le groupe britannique blanc. Ce chiffre est de 2,9 pour les habitants d’origine pakistanaise et de 2 pour la population d’origine bangladaise.

Le groupe irlandais blanc était le seul à présenter moins de décès.

Dossier:
Études sur le coronavirus - juin (14)

Lire aussi:

La Turquie accuse la France de se comporter «comme un caïd» en Méditerranée
Les États-Unis saisissent pour la première fois une cargaison iranienne, en toute illégalité
Un expert met en garde contre une arme américaine qui serait capable de modifier le climat
Tags:
étude, Covid-19, groupe, sang
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook